Expulsions à la Loubière : les familles ne doivent pas être laissées à la rue !

Communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat 06/06/2014 - Le 5 juin, des familles Roms ont été expulsées d'une friche industrielle, dans le quartier de La Loubière à Toulon, site qu'elles occupaient depuis un an.
Cette expulsion est intervenue à la demande des propriétaires, au motif de la nécessité de dépolluer le site sur lequel un complexe immobilier de 93 bureaux, commerces et logements devrait être construit.
Une nouvelle fois, la Prèfecture du Var semble avoir ordonné une expulsion au mépris de la circulaire interministérielle du 26 août 2012 puisque notamment aucune proposition de relogement n'a été faite.

Ces familles se retrouvent une fois encore à la rue et on les laisse seules pour retrouver un nouveau lieu d'hébergement tout aussi précaire et qui sera sans doute suivie d'une nouvelle expulsion.

Ces méthodes ne règlent rien et sont indignes de notre République.
Quand les autorités politiques prendront-elles enfin leurs responsabilités et cesseront-elles de priviléger une réponse dure et courtermiste qui ne sert qu'à alimenter le lit de l'intolérance.
Quelques jours après le résultat désastreux des élections européennes, le gouvernement actuel ne pouvait donner pire réponse.

Il serait temps que la France inscrive ses politiques dans le cadre européen pour l'intégration des Roms et cesse de renvoyer à d'autres ce qui relève de sa responsabilité.
Au moment où le Président de la République rappelle la Charte de Philadelphie, il serait temps de mettre en oeuvre sur le sol français, l'une de ses valeurs fondamentales reprise dans l'article 1er de la Déclaration universelle des droits de l'Homme : celle du respect de la dignité humaine

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche