Marseille : rencontre des élus et des associations pour l'intégration des Roms

Marseille : rencontre des élus et des associations pour l'intégration des Roms

Le 30 mars j'étais présente à Marseille pour une grande rencontre entre les différents partenaires impliqués ou souhaitant s'impliquer dans l'intégration des Roms. Je vous invite à lire l'article paru dans la Provence.

Article paru dans la Provence : "La Région veut aider à accueillir et intégrer les Roms"

Le Conseil régional va travailler avec élus et associations à court et long terme. Les Roms vivaient discrètement dans des immeubles inoccupés et les expulsions les ont conduits à créer des bidonvilles indignes, comme le long de Plombières, à la Belle-de-Mai.

Alors que fleurissent les campements de Roms le long des axes routiers, comme à Plombières, à Marseille, la Région martèle son choix : aider à accueillir et intégrer ces populations. Hier, une conférence était organisée au Conseil régional à destination des élus locaux, des techniciens des municipalités et des associations pour définir quelles actions concrètes les collectivités peuvent mettre en place.

Alors que Marie-Christine Vergiat, députée-européenne Sud- Est (FdG), soulignait à la tribune les carences de l'État qui n'a "consacré qu'1,4 million d'euros aux Roms sur les 4 milliards d'aide attribués dans le cadre du Fonds social européen", Gaëlle Lenfant, vice-présidente socialiste de la Région, précisait l'engagement de sa collectivité.

"Ce n'est pas de la compétence directe de la Région, mais cela fait partie de nos choix volontaristes, détaille-t-elle. Il faut qu'une collectivité s'engage pour coordonner les efforts au lieu de se renvoyer la balle. Notre ambition est de mettre tout le monde autour d'une table." Les élus marseillais mais aussi tous ceux qui sont concernés dans le Var, le Vaucluse et les Alpes-Maritimes.

Pour elle, rien ne sert de "stigmatiser ces populations, de s'en défier" et "l'expulsion n'est pas une réponse au problème".

La Région veut avant tout informer le grand public, sur ce que sont les Roms "alors qu'il y a une terrible méconnaissance", afin de permettre une intégration plutôt que de subir les tensions. "Et il nous faut cesser de focaliser toutes les difficultés d'accueil des migrants sur les seuls Roms."

C'est dans ce but qu'a été mis en place un protocole d'accord entre la Région et huit associations humanitaires et d'insertion: Rencontres Tsiganes (lire ci-contre), la Fondation Abbé- Pierre, Médecins du Monde, la Ligue des droits de l'Homme, l'Association Action méditerranéenne pour l'insertion sociale par le logement, le Secours catholique, l'Association départementale pour le développement des actions de prévention13 et le service d'initiative de coopération humanitaire avec les étrangers et les migrants.

Le protocole vaut pour une action d'urgence portant sur l'hébergement rapide des Roms dans les situations les plus précaires un projet de lieu d'accueil notamment pour les femmes enceintes et les personnes âgées est à l'étude actuellement à Marseille et permettra une action durable pour ceux et celles qui veulent s'installer par l'accès au droit, l'éducation, la formation et le logement.

Philippe LARUE

Photo Patrick Nosetto

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche