Soutien aux Atelières

C’est avec peine, tristesse voire colère que j’apprends la fermeture de la coopérative « les Atelières » créée par des anciennes salariées de Lejaby.
J’ai eu l’occasion de les rencontrer. Ce sont des femmes déterminées refusant de voir disparaître leur savoir-faire reconnu.

En 2012, deux ouvrières des Atelières ont reçu le grade de chevalier de l’ordre national du mérite.
Un symbole mais qui ne coûte rien car ce sont de véritables aides financières dont les Atelières avaient besoin et notamment d’une véritable aide à la création de coopérative grâce au déblocage de financements à taux faible.

Les banques n’ont comme boussole que le profit et non le financement de l’économie, une petite entreprise de plus en fait les frais.

Je veux donc renouveler mon soutien aux Atelières et à leurs familles et saluer leur courage. Elles peuvent être fières du travail qu’elles ont accompli. Elles ont mis sur la place publique la volonté de salariées prêtes à tout faire pour sauver leur outil de travail. Elles n'ont malheureusement pas été entendues et accompagnées dans cette voie.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche