Un certain nombre d’organismes rhônalpins seront bénéficiaires du programme culturel européen 2013

18/03/2013 - En temps de crise et des restrictions budgétaires, il faut bien se rappeler que la culture n'est sûrement affaire ni de lieu ni de temps.
 
Le Parlement européen est largement à l'origine de la prise en compte de cette dimension culturelle  dans la construction européenne et empêche régulièrement les Etats membres d'opérer des coupes claires en ce domaine dans les programmes européens. Gageons que la bataille sera rude au regard de la prochaine programmation budgétaire pour les années 2014/2020 au vu des décisions du conseil de février dernier.

En 2013, nombre d'organismes rhônalpins pourront bénéficier de fonds européens grâce au programme "Culture", lancée par l'Union européenne en 2007 pour le soutien des activités culturelles au niveau européen.

Parmi ceux-ci, l’association pour la création et la recherche sur les outils d’expression (ACROE-Grenoble), la Maison de la Danse de Lyon, le Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape, les Combats absurdes (Lyon), Banlieues d’Europe, l’Association Ellipse production (Grenoble), la Cité et l’école supérieure du design de Saint-Etienne, ainsi que la Convention du théâtre européen, dont le siège est à la Comédie de Saint-Etienne.
Je me rejouis de cette nouvelle et j'espère que les travaux de ces associations et organismes pourront continuer à s'appuyer sur les fonds européens dans le cadre du nouveau programme "Europe Créative" 2014-2020 qui est actuellement négocié entre le Parlement et le Conseil européens.

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche