Système Entrée/Sortie aux frontières de l'UE : L'Europe se transforme en bunker

Système Entrée/Sortie aux frontières de l'UE : L'Europe se transforme en bunker

Je suis intervenue le 25 octobre 2017 en session plénière au Parlement au sujet du système Entrée/Sortie aux frontières de l'Union européenne, système qui va permettre de ficher tous les ressortissants de pays tiers...

Retrouvez ici la version anglaise du communiqué de presse publié par notre groupe politique GUE/NGL suite à ce débat.

La version française est disponible ci-dessous :

Malgré un récent avis de la Cour européenne de justice condamnant la collecte et le partage des données des passagers aériens, le Parlement européen est désormais prêt à adopter un nouveau système d'entrée / sortie pour les ressortissants de pays tiers qui conduira à davantage de collecte de données et d'expulsions.

Marie-Christine Vergiat, a répondu ce matin: « Ce nouveau système confie la gestion des frontières à des systèmes de classement numériques qui collectent de plus en plus de données ainsi que des empreintes digitales et des images faciales. »

Madame Vergiat a expliqué que les textes des rapports débattus au Parlement aujourd'hui « visaient à l'origine à faciliter le passage des frontières pour les 50 millions de ressortissants de pays tiers qui viennent chaque année dans l'UE. Cependant, il s'agit maintenant principalement d'un système d'identification des personnes en situation d'immigration irrégulière facilitant ainsi les déportations. »

« Sous le faux prétexte de la sécurité, l'Europe multiplie l'accès des forces répressives à des données sensibles, y compris en coopération avec des pays tiers comme le Soudan ».

« L'Europe se transforme en bunker, sapant ses propres valeurs et choisissant des boucs émissaires pour ses problèmes plutôt que de remplir ses responsabilités internationales », a ajouté l'eurodéputée française.

Cornelia Ernst a également fait remarquer: « Il y a quelques mois, la Cour européenne de justice a rejeté l'accord de l'UE sur les données passagers (PNR) avec le Canada. »

« Suite à cela, il est inacceptable que nous établissions maintenant ce système européen d'entrée / sortie. Ceci n'est pas compatible avec la Charte des droits fondamentaux. »
« Nous, en tant que GUE / NGL, sommes contre cette forme de rétention massive de données par les voyageurs. Cela coûtera des millions d'euros et c'est une honte pour l'Union européenne », a conclu l'eurodéputée allemande.

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche