Tirer les leçons des auditions de commissaires - explication de vote

Strasbourg, le 08/09/2015 : Après les élections européennes et avant leur nomination, les commissaires européens étaient venus se présenter devant les commissions parlementaires de leur champ de compétences. Un an après, le Parlement européen fait le bilan de cette procédure.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que cela n'a pas été probant : du conflit d'intérêt au chantage entre les groupes politiques, ces auditions ont été caricaturales. Pour ne citer qu'eux, la nomination d'Arias Cañete (PPE), en charge du portefeuille de l’Énergie et accusé d’avoir des intérêts personnels dans l’industrie pétrolière n'avait pu être empêchée : la droite européenne ayant menacé de s'en prendre à Pierre Moscovici (S&D) si son "champion" espagnol était menacé.

Impossible pour la majorité du Parlement de reconnaître cet échec et d'en tirer les conséquences. Donc le rapport se félicite de la réussite de ces auditions, et demande seulement, timidement, le contrôle des conflits d'intérêts possibles. La GUE/NGL, avait déposé un amendement afin d'éviter ce type de chantage politique. Amendement bien évidemment rejeté.

J'ai donc voté contre ce rapport qui ne tire aucune consequences du ratage de ces auditions et se refuse à introduire un minimum de transparence dans ces procédures.

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche