A toutes et à tous, je présente tous mes vœux au seuil de cette nouvelle année

A toutes et à tous, je présente tous mes vœux au seuil de cette nouvelle année

Un tel souhait peut paraître un peu décalé après une année 2011 si dure pour tant d'hommes et de femmes qui vivent dans ce pays. Tout au long de cette année, Nicolas Sarkozy et ses homologues européens se sont attaqués à tout ce qui ressemblait de près ou de loin à de la solidarité. Sont particulièrement touché(e)s celles et ceux qui sont déjà les plus stigmatisé(e)s (Roms, sans-papiers, pauvres et précaires), sont pointé(e)s du doigt les peuples qui subissent une crise dont ils ne sont pas responsables, sont rognés les revenus déjà faibles des retraités, des étudiants, des salariés...

Mais je crois que les choses ne sont jamais figées et que l'espoir doit toujours être de mise. Ce que nous a magnifiquement rappelé en début d'année 2011 le peuple tunisien et toutes celles et ceux qui lui ont emboîté le pas dans ce qu'il est convenu d'appeler "Le Printemps arabe".

L'année 2011 est à jamais marquée du sceau de leurs révolutions démocratiques et sociales et du mot d'ordre qui fut le leur : dignité!

L'année 2012 va être une année difficile mais elle doit plus que jamais nous permettre de porter ensemble le combat pour une autre Europe, renouant avec la démocratie et réellement solidaire.Une Europe où les droits sociaux puissent à nouveau progresser, où chaque femme, chaque homme soit respecté pour ce qu'il est, où la solidarité entre les peuples ne se limitent pas aux discours, où la politique reprend le pas sur la finance au service des peuples et non l'inverse.

L'année 2012 doit être une année de lutte et de reconquête.

Sur le terrain, au quotidien, avec les nombreuses initiatives, luttes et actions de solidarité et de sursaut démocratique, contre les expulsions d'étrangers ou pour les droits des précaires.

Dans les entreprises, et j'ai ici une pensée notamment pour les salariés de Fralib et d'Arkema, pour la défense de l'emploi.

Au Parlement européen, où je veux rester une voix et un relais pour ses luttes.
Dans les urnes enfin,lors des élections présidentielles et législatives, car c'est aussi par le vote de chacune et chacun que nous pouvons réussir à créer les bases et la dynamique d'autres politiques. Ne les laissons pas détruire l'idée européenne à laquelle tant d'hommes et de femmes ont mis de l'espoir.

J'espère que ces fêtes auront mis du baume au cœur et redonnées des forces à chacun d'entre vous.

Bonne année 2012.

Marie-Christine Vergiat
Députée européenne

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche