Un 1er mai de solidarité

Un 1er mai de solidarité

Démocratie, libertés, inégalités : les raisons de la colère sont nombreuses et la LDH appelle à faire du 1er mai 2011 une forte journée d'affirmation des droits de tous, pour tous et partout, aux côtés des organisations syndicales rassemblées traditionnellement pour cette journée de solidarité internationale du monde du travail.

Ces rassemblements prennent un relief particulier cette année :

- les bouleversements en cours dans les pays arabes montrent de façon
aveuglante que tout le monde a soif de démocratie et que les incertitudes de
la démocratie sont porteuses d'avenir au contraire des certitudes de la
dictature, comme le montrent les exactions auxquelles se livrent les
massacreurs en Libye, en Syrie, au Bahreïn ou au Yémen ;

- les argumentations, déclarations et actions du gouvernement de
notre pays, en arguant d'ailleurs des effets de ces révolutions
volontairement qualifiés de risques, montrent que la xénophobie d'Etat se
répand, s'étend, se banalise. Qu'elle soit manœuvrière aux fins de
conservation du pouvoir ou intellectuellement partagée, le résultat est le
même : la peur de l'étranger, la fermeture frileuse sur une France
fantasmée, l'ethnicisation de la politique, mettant ainsi en cause les
fondements mêmes de la démocratie ;

- depuis la contre-réforme des retraites, le gouvernement s'est
attaché à poursuivre une offensive inégalitaire qui profite quasi
intégralement à la seule très mince couche sociale des prédateurs, qui ont
même profité de la crise pour accroître privilèges, prébendes, bonus. Emploi
stable déclinant, salaires en berne, pouvoir d'achat dégradé, pénibilité du
travail niée, dégradation des pensions de retraite... Sans oublier les
effets des politiques publiques restrictives sur les services publics,
éducation, santé, justice, culture, qui font que le gouvernement ne parle
que de leur coût, et pas de leurs avantages pour lutter contre les
inégalités et la pauvreté.

 

La LDH appelle à faire de ce 1er mai une journée d'affirmation et de défense
des droits fondamentaux, civiques et politiques, économiques sociaux et
culturels, ici et ailleurs. Elle est aux côtés des organisations syndicales
qui, dans l'unité, exprimeront leurs revendications pour plus de démocratie,
plus de liberté, plus d'égalité et plus de solidarité.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche