Un pas vers une réglementation effective des hydrofluorocarbures

Un pas vers une réglementation effective des hydrofluorocarbures

Explication de vote

Lors de l’adoption du Protocole de Montréal en 1987, l’objectif était de protéger la couche d’ozone en réduisant l’émission de gaz à effet de serre.

Les chlorofluorocarbures sont alors pointés du doigt avec le dioxyde de carbone. C’est dans ce contexte que les hydrofluorocarbur es (HFC) sont présentés comme une alternative. Ils sont présents dans les climatiseurs, les réfrigérateurs ou encore les mousses.

Cependant, dernièrement le caractère néfaste pour l’ozone de ces gaz a été mis en lumière, avec un potentiel de réchauffement planétaire peut être mille fois supérieur à celui du dioxyde de carbone.

La 28ème Réunion des Parties au Protocole de Montréal, qui a eu lieu en octobre 2016 à Kigali au Rwanda, s’est efforcée de réagir. Désormais, les HFC sont inscrits dans la liste des substances réglementées. Par ce texte, l’Union adopte cet amendement.

La protection de l’environnement est une longue bataille, où chaque avancée compte. C’est pourquoi, même si cette adoption paraît purement formelle, l’engagement de l’Union compte, au vu de l’urgence de la situation. Il faudrait cependant le traduire dans des actes législatifs plus contraignants.

J’ai néanmoins voté pour.

 

Date du vote: 05/07/2017

Lien vers le texte adopté

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche