Verdict Bradley Manning

31/07/2013 - Je me félicite que Bradley Manning n'ait pas été reconnu coupable du principal chef d'accusation de "complicité avec l'ennemi". Cela aurait été un comble pour un lanceur d'alerte qui a permis de révéler au monde entier les atteintes aux droits de l'Homme inqualifiables commises par l'armée américaine.

Les propos du procureur militaire traitant Bradley Manning de traitre laissent sans voix. Bradley Manning reste cependant poursuivi pour 21 chefs d'accusation et risque de très lourdes peines de prison.

Et pendant ce temps, nulle autorité ne se préoccupe de poursuivre et de condamner les auteurs des violations des droits contre les populations civiles d'Afghanistan et d'Irak.

Comment un pays qui se prétend la plus grande démocratie du monde peut-il agir de la sorte ?

À quand un statut international pour les lanceurs d'alerte ?

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche