Vote : contre le rapport sur la politique énergétique de l'Union européenne à l'horizon 2050.

Vote : contre le rapport sur la politique énergétique de l'Union européenne à l'horizon 2050.

21/03/2013 - J'ai voté contre ce rapport portant sur la politique énergétique de l'Union européenne à l'horizon 2050.
Tout d’abord parce qu’il s'inscrit dans la poursuite de la politique de libéralisation du secteur dont on connait les effets dévastateurs notamment en matière tarifaire alors, il est bon de le rappeler, qu’officiellement l’objectif des libéralisations était de diminuer les coûts pour le consommateur.
Pire le texte s’en accommode puisque la dimension sociale et la pauvreté énergétique ne sont traitées qu’en termes de mesures de compensation à la hausse des prix de l'énergie qui ne feront que renforcer l'inégalité dans l'accès à l'énergie et pire, ils osent renvoyer les efforts essentiellement la responsabilité de chaque consommateur.

Concernant l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables et la diminution des émissions de GES; la résolution adoptée tient un discours faussement volontariste, tenant peu compte des reculs récents de l'Union en la matière et ne renvoyant pas aux différents objectifs contraignants adoptés !

En fait de mutation du secteur de l'énergie à la hauteur des défis et des objectifs, climatiques et sociaux notamment, c’est une fuite en avant que le PE propose.
Il serait temps au contraire de faire de l'énergie un bien commun accessible à toutes et à tous.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche