Vote : Contre les scanners corporels

Vote : Contre les scanners corporels

J'ai voté contre ce rapport car l'utilisation de ce dispositif de contrôle, s'apparentant à une fouille corporelle intégrale, porte atteinte tant à la vie privée qu'à l'intimité des personnes. Certes des précautions sémantiques sont prises pour rendre admissible l'utilisation du scanner corporel dans les aéroports que l'on appelle "scanner de sécurité", leur utilisation est entourée de "garanties" en matière d'intimité, de vie privée et de protection des données (possibilité de ne pas s'y soumettre et de passer par un moyen de contrôle - droit d'option-, local de visionnage des images très éloigné, limitation du stockage des données, etc.).

Comme toujours en ce qui concerne l'utilisation de technologies mettant en jeu la protection des données et la vie privée, les questions de finalité et de proportionnalité se posent.

La réduction de la menace terroriste passe par la résolution des causes politiques à l'origine du terrorisme et par le renforcement des moyens humains affectés aux services concernés, alors que ceux-ci sont comme les autres, derrière quelques effets d'optique, victimes des politiques d'austérité. Par ailleurs la multiplication de moyens technologiques toujours plus sophistiqués est assez illusoire. Elle ne fait que masquer par une fuite en avant les échecs de la lutte contre le terrorisme et l'instrumentalisation de celle-ci à des fins "politiciennes".

Marie-Christine Vergiat

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche