Vote : Contre une logique commerciale pour les biens culturels

Vote : Contre une logique commerciale pour les biens culturels

J'ai voté contre ce rapport qui entraine les biens culturels vers une logique de marché et de mise en concurrence. Les "industries culturelles " et, par conséquent, les biens culturels qu'elles produisent, ne peuvent être assimilées à des entreprises comme les autres au motif qu'elles sont productrices de richesses et potentiellement créatrices d'emplois.

Elles doivent d'abord et avant tout continuées d'être reconnues comme des moyens  d'émancipation pour le plus grand nombre et comme des outils de partage de connaissances et des savoirs.

Il y a donc urgence à réaffirmer le principe de l'exception culturelle dans tous les domaines sinon les belles phrases sur le rôle moteur des industries créatives, la reconnaissance d'un statut des artistes ou la volonté de trouver un équilibre entre la diffusion des œuvres numériques et la juste rémunération des créateurs resteront des voeux pieux face au désert culturel qui se mettra en place.

Marie-Christine Vergiat

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche