Vote : deux rapports du Parlement européen sur les gaz de schiste

Vote : deux rapports du Parlement européen sur les gaz de schiste

22/11/2012 - Nous avons assisté à un débat, ou plutôt deux débats, quelque peu surréalistes au Parlement européen sur les gaz de schiste. En effet, le Parlement a été saisi de deux rapports contradictoires. Le premier, le rapport Tzavela, pro-gaz de schiste, émanait de la commission "Industrie" du Parlement alors que le deuxième, le rapport Sonik provenait de la commission "Environnement" y était hostile. C'est sur le deuxième que l'amendement, dont j'étais cosignataire, proposant un moratoire sur les gaz de schiste a été proposé. Au mépris de toute logique, le Parlement européen a adopté les deux rapports en ne gardant que les dispositions les plus consensuelles.

Je me félicite cependant que la fracturation hydraulique ne soit pas explicitement autorisée, que l'autorisation de recherches soit mieux encadrée et qu'une mise en œuvre stricte des normes existantes en matière de traitement des eaux résiduaires soient demandée. Il maintient une obligation contraignante pour tous les opérateurs de divulguer intégralement la composition des produits chimiques et la concentration des fluides de fracturation et de se conformer totalement à la législation de l'UE en vigueur en vertu du règlement REACH.

Aujourd'hui, nous ne savons pas mesurer les impacts de ces gaz sur l'environnement et la santé mais nous savons que les techniques de fracturation hydraulique nécessitent beaucoup d'eau potable et de substances chimiques. Les risques de contamination de l'eau sont donc bien réels. Le Parlement européen n'a pas vraiment choisi entre la vision à court terme des monopoles gaziers et une vision à long terme, capable de protéger la ressource vitale qu'est l'eau pour l'humanité.

Marie-Christine Vergiat

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche