Vote : le rapport sur le haut débit reste dans la logique de la libéralisation

Vote : le rapport sur le haut débit reste dans la logique de la libéralisation

Je me suis abstenue sur le rapport sur le développement du haut débit dans l'UE qui, tout en contenant de nombreuses références à la concurrence et la libéralisation des services du haut-débit (un secteur qui est déjà trop libéralisé), contient aussi un certain nombre de propositions positives.

Parmi ceux-ci, l'engagement de fournir, en renforçant les investissements publics aux infrastructures, au plus grand nombre des citoyens une couverture totale en haut débit d'ici 2013, ce qui est indispensable notamment pour les citoyens des zones éloignées et cela, sans tout en maintenant la qualité d'accès et sans charges excessives pour les utilisateurs.

On peut aussi relever la proposition d'assurer un accès ouvert aux institutions publiques afin de garantir la libre circulation des connaissances et d'améliorer les services publics en ligne, la volonté de garantir la neutralité du net, l'utilisation des standards ouverts, la protection des données et le respect à la vie privée des citoyens, et, enfin, la nécessité de lutter contre la fracture numérique avec une attention particulière aux populations les plus défavorisées tels que les personnes handicapées, les personnes issues de l'immigration ou des personnes ayant des revenus modestes.

Mais une nouvelle fois, au delà des mots, nous attendons des actes.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche