Vote : Rapport sur l'impact des barrages dans les pays en développement

Vote : Rapport sur l'impact des barrages dans les pays en développement

Le rapport voté ce mardi par le Parlement européen sur les infrastructures de barrage dans les pays en développement est positif sur un certain nombre de points comme les déplacements de population liés à la construction de barrages.

Par ce texte, le Parlement  se préoccupe de voir la Banque mondiale consacrer plus de 100 milliards de dollars US à la construction de barrages, provoquant le déplacement de 40 à 80 millions de personnes sans que celles-ci reçoivent la moindre compensation financière.

Le risque que présente le recours aux grands barrages pour prévenir les dommages dus aux inondations est aussi pris en compte, leur sécurité étant menacée par l'accroissement et l'intensité des inondations dont la cause première est le réchauffement climatique. Le Parlement européen en profite pour demander à l’Union de prendre des engagements plus importants sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre pour atteindre ses objectifs de limitation du changement climatique à 2°C au-dessus du niveau préindustriel.

Un élément fondamental manque cependant à ce rapport : la reconnaissance de l'eau comme bien public fondamental et les conséquences qui devraient en découler.

De ce fait, je me suis abstenue. 

Marie-Christine Vergiat

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche