Vote sur la lutte contre les mutilations génitales féminines

Vote sur la lutte contre les mutilations génitales féminines

06/02/2014 - En ce 6 février, journée mondiale contre les mutilations génitales féminines et l'excision, je ne peux que saluer l’adoption de la résolution de mon ami et collègue de la GUE M. Gustafsson afin de lutter contre ces horreurs. L’UNICEF estime aujourd’hui que ces pratiques continuent de toucher plus de 125 millions de femmes et de filles, en Afrique, au Moyen-Orient et ailleurs. Bien qu'en théorie les mutilations génitales soient, légalement interdites dans la plupart des pays du monde, la volonté politique et les actions concrètes pour lutter contre ces pratiques restent le plus souvent superficielles. Le combat est donc encore loin d’être gagné !

N’oublions pas cependant que ces violences faites aux femmes, tout comme ceux qui frappent les enfants et en particulier les filles, ne pourront réellement reculer que par des politiques globales et notamment par des politiques réelles de coopération visant d'abord à lutter contre la pauvreté et l'ensemble des inégalités d'accès à l'éducation, à la santé et à l'ensemble des droits sociaux.

Je soutiens toujours les textes qui vont vers plus d'égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les violences faites aux femmes en est malheureusement une partie intégrante.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche