Vote sur la réindustrialisation de l'Europe

Vote sur la réindustrialisation de l'Europe

Le Parlement européen a voté le 15 janvier un rapport sur la réindustrialisation de l'Union européenne. On aurait pu espérer que ce rapport s'attaque a minima aux racines du mal, et dénonce une politique industrielle centrée exclusivement sur l'accroissement des profits pour les actionnaires. Ce rapport aurait pu pousser pour des investissements publics forts en matière de recherche et de développement permettant de favoriser  à une coopération européenne aux services de l'emploi et des territoires. Cela aurait été une bonne nouvelle pour tous les salariés.
Mais ce texte n'est que le dernier d'une longue liste de déclarations ronflantes restées lettre morte. C'est un "rapport d'initiative", ce n'est donc qu'une simple déclaration du Parlement européen sans valeur contraignante.

Ce rapport refuse de reconnaitre les conséquences désastreuses de la concurrence sauvage et du dumping social organisé par les règles européennes elles même pour rester dans une vision dogmatique de la compétitivité et du marché unique.
C'est au mieux une occasion manquée de défendre la politique industrielle forte dont nous avons besoin tant pour la sauvegarde de l'emploi que de la production, au pire il s'agit d'un leurre électoral destiné à donner l'illusion d'une stratégie européenne industrielle.
J'ai voté contre ce rapport.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche