Macron l’illusionniste européen - Le Travailleur Alpin

Macron l’illusionniste européen - Le Travailleur Alpin

"Macron l’illusionniste européen", tel est le titre de ma contribution pour le numéro du Travailleur Alpin du mois de mai 2018.

Je l'ai écrit en réaction à l'intervention d'Emmanuel Macron lors de la session plénière du Parlement européen.

Je vous invite à la lire et à la diffuser largement !

« Le Président français est salué comme un sauveur centriste, un rempart contre les extrêmes - alors même qu'il réduit les impôts pour les riches, attaque les droits des travailleurs et diabolise les réfugiés. »

Ce n’est pas une phrase lue dans l’Humanité mais dans le très sérieux journal britannique « The Guardian » et tout l’article est de la même veine .

Le discours d’Emmanuel Macron, ce 17 avril, devant le Parlement européen, s’inscrit exactement là-dedans. Il s’est une nouvelle fois présenté comme le sauveur de l’Union européenne.

La pire des erreurs, nous a-t-il dit, serait d’abandonner « notre modèle  » démocratique. Mais comment ose-t-il dire cela quand, jour après jour, manifestants, syndicalistes, étudiants, zadistes, migrants se font matraqués, détruire leurs biens sans le moindre commencement de discussion, voire d’explication.

Pour qui y a-t-il une « fascination il-libérale », modèle cher à Viktor Orban qui combine, ultra-libéralisme et autoritarisme croissants ?

Qui sont les « grandes puissances autoritaires » émergentes quand notre pays envoie des missiles sur la Syrie en s’asseyant une nouvelle fois sur le droit international comme le lui a rappelé Patrick Le Hyaric au nom de la GUE/NGL.

Et j’avoue avoir trouvé plutôt plaisante la façon dont le co-Président du groupe Vert, Philippe Lamberts, l’a remis en place, lui dont la fille a été arrêté au petit matin par la police française.

Il a même invoqué la solidarité européenne en matière de migration alors que la France est le pays d’Europe qui expulse le plus, loin devant l’Allemagne qui a accueilli 10 fois plus de réfugié-e-s et que des milliers de migrants sont refoulés à la frontière franco-italienne, pourtant premier pays entrant pour les pays migrants dans l’UE.

Et E. Macron a même osé ajouter qu’il fallait « entendre la colère du peuple » en lui proposant un « projet nouveau ». Nouveau son projet ? Il évoque plutôt Napoléon le Petit comme le lui a si bien dit ma collègue portugaise, du Bloco de Esquerda, Marisa Matias.

Alors oui, Emmanuel Macron est un illusionniste. Il y a un fossé entre ce qu’il dit ou a dit et ce qu’il fait et si nous n’y prenons pas garde, il fera le lit d’un nouveau fascisme à la française comme le montre en ce moment l’évolution notamment de la droite française sous la houlette de Laurent Wauquiez.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche