Sachons raison garder - chronique pour le Travailleur alpin

  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter_term_node_tid_depth::operator_options() should be compatible with views_handler_filter_in_operator::operator_options($which = 'title') in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/views/modules/taxonomy/views_handler_filter_term_node_tid_depth.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 0.

Les attentats des 7 et 9 janvier contre Charlie Hebdo, puis le supermarché casher de Vincennes ont soulevé beaucoup d’émotion dans notre pays.

Les raisons qui ont conduits des centaines de milliers de personnes à se mobiliser ont, sans aucun doute, été diverses et variées mais je fais partie de ceux et de celles qui pensent que ce sont d’abord des valeurs de solidarité, de liberté et d’égalité, autrement dits, certes les valeurs républicaines mais aussi celles et surtout celles de la Gauche
Peu importe, celles et ceux qui étaient là ou qui n’y étaient pas d’ailleurs (encore que !). Peu importe la récupération politique et surtout institutionnelle. On peut même trouver assez comique, d’une certaine façon, que des Orban, Netanyahu, Erdogan  ou Porochenko soient venus défiler à Paris pour défendre la liberté d’expression…

Mais, au-delà de l’émotion, et malgré les dénégations d’un Patriot Act à la française, un certain de choses doivent nous inquiéter.

Je vais d’abord, regardez midi à ma porte et vous dire que je n’ai pas aimé, mais alors pas aimé du tout que le Premier ministre ose appeler le Parlement européen à ses devoirs pour qu’il vote le PNR européen. De quoi s’agit-il ? D’un vaste système de fichage de tous les passagers aériens qui voyagent sur le continent européen. Nul besoin de vous dire que j’ai toujours été hostile à ces fichages généralisés qui bafouent globalement les droits sans avoir fait preuve de leur efficacité. En l’espèce, d’ailleurs, ce fameux PNR européen n’aurait servi à rien puisque les auteurs des attentats étaient des citoyens français et que les services de renseignements savaient qu’ils avaient voyagé au Yémen. Manuel Valls veut donc juste forcer la main du Parlement européen. Or, celui-ci demande juste que l’on tire l’expérience des systèmes américains, que tout nouvel  outil respecte les principes de proportionnalité et de nécessité, autrement dit que les demandes soient ciblées et correspondent à des besoins précis, et que les droits des citoyens soient respectés plutôt que de partir, encore une fois, dans une fuite en avant sécuritaire qui coutera des sommes colossales sans avoir démontré son efficacité.

Mais il y a pire, et plus inquiétant encore, c’est l’utilisation de la nouvelle loi sur le terrorisme votée à l’automne dernier. Depuis les attentats, on ne compte plus les arrestations et condamnations, y compris lourdes (jusqu’à 4 ans de prison), pour « apologie du terrorisme ». Des enfants de 7 et 8 ans ont dû comparaitre au commissariat, un prof de philo a été suspendu, des agents municipaux, des enseignants, des élèves inquiétés pour avoir refusé de participer à la fameuse  minute de silence,…
Drôle de climat dont nos compatriotes dits musulmans sont les premières victimes. Drôle de conception de la laïcité et de la liberté d’expression.
Dans cette période trouble, nous avons plus que jamais besoin que les « valeurs républicaines » se traduisent (enfin) en actes pour tous celles et toutes ceux qui vivent sur notre territoire. Il ne sert à rien de conduire une espèce de chasse aux sorcières. C’est de solidarité, d’égalité, de respect des uns et des autres, chacun avec nos différences, nos cultures, qui ne peuvent se résumer à une appartenance religieuse réelle ou supposée, simplificatrice, enfermante et mortifère pour l’ensemble de la société française. Alors oui, sachons raison garder.

Je ne peux clore ce billet sans un mot sur la victoire de SIRIZA en Grèce car c’est un espoir pour toute l’Europe. Les jours qui s’annoncent vont être difficiles pour nos camarades grec(que)s dans le bras de fer qui va les opposer aux institutions européennes. Sachons être à leurs côtés pour expliquer leurs positions. Sachons faire preuve de solidarité car là-bas, c’est un vent d’espoir qui s’est lever et qui fera bientôt tache d’huile, du moins je l’espère, en Espagne, en Irlande et bientôt ailleurs.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche