Système d’Entrées/Sorties: un dangereux précédent!

Système d’Entrées/Sorties: un dangereux précédent!

Communiqué de presse. 12/07/2017

Press statement. 12/07/2017

(English version below)

Le système dit d’Entrées/Sorties (SEE), premier volet des « smart borders » a été adopté aujourd’hui en Commission LIBE. Ce texte est le résultat des négociations avec le Conseil. Il est complexe, coûteux et dangereux pour les libertés et les droits fondamentaux. Il assimile immigration irrégulière, sécurité des frontières et lutte contre le terrorisme sans que son utilité soit démontrée au regard notamment des sommes investies.

Le Parlement européen a reculé sur nombre de ses positions initiales notamment sur le droit au respect de la vie privée et la protection des données. Ainsi toutes les données biométriques et alphanumériques enregistrées dans le SEE seront accessibles aux Etats membres y compris leurs autorités répressives, leurs autorités d’immigration et leurs services de renseignements.

Pire encore, il autorise le partage des données et la coopération avec les pays tiers quels qu’ils soient.

Le SEE institutionnalise donc le fichage de tous les ressortissants de pays tiers à grande échelle en violation de tous les droits fondamentaux. C’est un dangereux précédent.

------------------

Entry/Exit System: a dangerous precedent!

The so-called Entry/Exit System (EES) system, the first component of “smart borders”, was adopted today in the LIBE Committee. This text is the result of negotiations with the Council. It is complex, costly and dangerous to fundamental freedoms and rights. It assimilates irregular immigration, border security and the fight against terrorism even though its effectiveness has not been proven particularly with regard to the sums of money that would be invested in.

 
The European Parliament has retreated on many of its initial positions, notably on the right to respect for privacy and data protection. All biometric and alphanumeric data recorded in the EES will be accessible to the Member States, including their immigration authorities, law enforcement authorities and intelligence services.
 
Even worse, it allows data sharing and cooperation with third countries regardless of whoever they are.
 
The SEE therefore institutionalizes the filing of all third-country nationals on a large scale in violation of all fundamental rights. This is a dangerous precedent.

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche