Un autre regard

Un autre regard

Voici ma première chronique publié à « La Marseillaise ». Elle fait partie d'un ensemble de chroniques bimensuelles qui seront publiées dans ce journal.

Au moment où j’écris cette première chronique, je voudrais d’abord remercier « La Marseillaise » de m’offrir la possibilité de m’exprimer régulièrement dans ses colonnes pour parler d’Europe.

Dans la période actuelle, c’est un défi tant la très grande majorité des institutions européennes semble aujourd’hui entraîner les peuples européens dans une spirale infernale : régression sociale, reculs des droits et libertés, exacerbation des haines, replis identitaires et renonciation à toute idée de solidarité à l’égard des plus vulnérables comme on le voit actuellement avec le drame des réfugiés. Faut-il pour autant renoncer à toute idée de construire une autre Europe, je ne le crois pas et le drame des réfugiés en est pour moi la preuve évidente tant il ne peut y avoir de réponse qu’européenne. Mais force est de constater que c’est exactement l’inverse qui se produit : au lieu de respecter leurs engagements internationaux, les États membres ne cessent de renforcer l’Europe forteresse et désormais se « bunkérisent ». C’est toujours plus de fermetures des frontières y compris entre États européens, toujours plus de tri entre les « bons réfugiés » et tous les autres migrants qui devraient être refoulés y compris vers leur pays d’origine quel qu’il soit et toujours plus d’externalisation du contrôle des frontières (l’accord UE/ Turquie étant le comble de l’abject en ce domaine). Qui sont les responsables de cette situation ? Les chefs d’État et de gouvernement des États membres. Ils sont tétanisés par la montée de l’extrême droite, voire alimentent eux-mêmes un populisme europhobe dont les représentants sont partie prenante de nombre de gouvernements européens.

Quoi que nous pensions de cette construction européenne, nous devons mener le combat contre ces politiques comme nous le faisons au niveau national dans ces institutions de la Vème République dont nous voyons de plus en plus les dérives antidémocratiques. Ce sont ces combats que j’aimerais vous faire partager au fil de mes chroniques.

http://www.lamarseillaise.fr/

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche