Zimbabwe : il est urgent d’aider au dialogue politique

Voir la vidéo

Je suis intervenue sur la situation politique au Zimbabwe lors de la plénière de Strasbourg le 13 février 2019.

La vidéo est accessible sur ma chaîne YouTube.

Monsieur le Président, le départ de Robert Mugabe en novembre 2017, après 37 ans de dictature, avait soulevé un immense espoir. Malheureusement, l’élection d’Emmerson Mnangagwa a été immédiatement contestée et a donné lieu à des violences, faisant plusieurs morts.

Malgré la commission d’enquête électorale et les promesses du nouveau président, les tensions alimentées par l’effondrement économique n’ont cessé de croître. L’augmentation de 150 % du prix du carburant, alors qu’il est déjà l’un des plus chers du monde, a eu l’effet d’une étincelle. Les manifestations après la grève du 14 janvier ont été sauvagement réprimées. La police anti-émeute a tiré à balles réelles. Morts, tortures, passages à tabac, au moins un millier d’arrestations selon la police elle-même et une machine judiciaire tournant à plein régime: tous les moyens sont utilisés pour faire taire la contestation.

Il y a urgence à agir, il est urgent d’aider au dialogue politique, l’Union européenne et l’Union africaine doivent apporter leur concours, plutôt que de fermer les yeux comme au temps de Mugabe.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche