Roms : N'inversons pas les responsabilités !