Opérations de titrisation : non à la spéculation, oui à la taxation des transactions financières