Dur été, dure rentrée : Plus que jamais, parlons d'"Europe" - chronique pour le Travailleur alpin