Il faut continuer à soutenir les anciens lauréats du prix Sakharov