« La Tchéquie a accueilli douze personnes en 2016, c’est un peu se moquer du monde »