Marie-Christine Vergiat : « Quelquefois, les élu·e·s progressistes gagnent » - Politis