Et aussi...

Retour sur ma rencontre avec les étudiants de l'Université Catholique de l'Ouest (UCO Angers)

Le 22 mars 2018, je me suis prêtée au jeu du débat animé par les étudiants en Master 1 de l'Université Catholique de l'Ouest (UCO Angers) sur le rôle est les perspectives des institutions européennes.

L'occasion de rencontrer les jeunes au Parlement européen et de débattre sur les enjeux actuels de l'Union européenne avec les députés Robert ROCHEFORT, Angélique DELAHAYE, Jean-Paul DENANOT et Pascal DURAND.

Impôt des sociétés : la mise en place d’impôts communs est cruciale pour l’avenir de l’UE, mais attention...

Explication de vote sur les deux rapports adoptés au Parlement européen le 15 mars 2018 au sujet de l’assiette commune et de l’assiette commune consolidée pour l'impôt des sociétés.

Le Parlement européen a adopté deux rapports au sujet de l’assiette commune et de l’assiette commune consolidée pour l'impôt des sociétés.

La mise en place d’impôts communs est cruciale pour l’avenir de l’UE afin de réduire le dumping fiscal et l’évasion fiscale tant au niveau européen que mondial. Mais il y a loin de la théorie à la pratique.

Cadre financier pluriannuel : un rapport qui ne remet pas suffisamment en cause les priorités de l’Union

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 14 mars 2018 pour préparer la position du Parlement sur le CFP après 2020

Le Parlement européen a adopté un rapport d’initiative pour préparer sa position sur le cadre financier pluriannuel (CFP) après 2020, sur la base des propositions de la Commission afin de commencer les négociations.

Le rapport souligne d’abord que le cadre financier pluriannuel actuel est inadapté vu qu’il a été mobilisé pour répondre à une série de crises qui n’avaient pas été anticipées au moment de son adoption.

Nomination du vice-président de la BCE : M. Guindos est un agent de plus au service du néolibéralisme

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 14 mars 2018 sur la nomination du vice-président de la Banque centrale européenne

Ce vote portait sur la désignation de Luis de Guindos par les Ministres de l'économie et des finances de la zone euro pour être le prochain vice-président de la BCE.  Il a été ministre de l'économie dans les deux gouvernements Rajoy depuis 2011. 

Luis de Guindos a donc fait partie de l'Eurogroupe au moment de la crise grecque et a appliqué une politique austéritaire terrible dans son pays.

Il aussi travaillé pour Lehman Brothers jusqu'à la crise de 2007-2008 ce qui fait exister un risque de conflit d’intérêt supplémentaire.

Militarisation de l’Union : non à la fuite en avant militariste de l’Union

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 13 mars 2018 concernant le programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense

La Commission européenne a dévoilé en juin dernier ses propositions pour relancer le projet européen après le Brexit axé essentiellement sur la politique de défense commune, domaine habituellement réservé aux États membres.

Le règlement soumis au vote du Parlement européen porte sur le programme de développement industriel avec l’objectif d’acquérir des « capacités de défense communes » et de renforcer l’autonomie de l’Union en ce domaine.

Ressources propres de l'UE : Oui, à condition qu’elles définissent de nouvelles priorités sociales

Explication de vote sur le rapport adopté au Parlement européen le 14 mars 2018 sur la réforme du systèm des ressources propres de l'UE

Les ressources de l’Union européenne sont pour beaucoup de citoyens opaques. Elles conditionnent cependant toutes les actions de l’UE et restent largement dépendantes des Etats membres qui aujourd’hui cherchent par tous les moyens à faire reculer le budget de l’UE tout en lui demandant sans cesse de faire plus notamment en matière sécuritaire.

Je suis donc favorable à des ressources propres à condition qu’elles permettent de définir de nouvelles priorités notamment sociales.

Lettre au président du Parlement européen Mr Tajani sur le discours du député Marcel De Graaf contre les musulmans

J'ai co-signé aux côtés de plusieurs députés européens la lettre de ma collègue Cécile Kyenge appelant le Président du Parlement européen à prendre les sanctions qui s'imposent suite aux propos islamophobes du député Marcel de Graaff en session plénière le 14 mars 2018.

Pour accéderà la lettre en version originale et aux signatures des députés européens, cliquez sur le fichier PDF disponible ci-dessous.

 

Cher Président Tajani,

Financement du terrorisme : Il faut dénoncer la responsabilité de certains États et entreprises européennes

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 1er mars 2018 intitulé "Couper les sources de revenus des djihadistes – cibler le financement du terrorisme".

Ce texte est une recommandation du Parlement européen sur la lutte contre le financement du terrorisme.

Membre de la commission spéciale sur le terrorisme, il me parait essentiel d’attaquer ce « mal » à sa racine économique. Une politique efficace de lutte contre le terrorisme doit effectivement faire des questions de financement une priorité absolue.  Elle doit faire le lien entre terrorisme, blanchiment d’argent et paradis fiscaux.

Union bancaire : Toujours plus de pouvoir financier dans les mains de la BCE

Explication de vote sur la résolution adoptée par le Parlement européen le 1er mars 2018 sur le rapport annuel de l'Union bancaire.

L’Union bancaire est censée éviter qu’on vienne se servir de l’argent des contribuables pour renflouer les caisses des banques en faillite en cas de nouvelle crise financière.

Mais en réalité, l’Union bancaire empêche toute intervention publique visant à contrôler le système financier et à le mettre au service de l'économie.

On se rend compte d’autre part que la politique actuelle est de concentrer le contrôle bancaire dans les mains de la Banque Centrale Européenne.

Evasion fiscale : Les dénonciations de façade ne suffisent pas, il faut des actes !

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 1er mars 2018 sur la lutte contre l'évasion fiscale par l'échange automatique et obligatoire d’informations dans le domaine fiscal

Cette résolution législative du Parlement européen fait suite au scandale des Panama et Paradise Papers.

La proposition vise à pallier au manque d’information des autorités sur certains montages fiscaux agressifs. Il s’agit d’encadrer les activités des intermédiaires fiscaux, en les soumettant à une obligation de reporting automatique, pour éviter qu’ils n’échappent à l’impôt.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche