Et aussi...

Cette semaine au Parlement européen

2011-11-11 - Comme avant chaque session plénière, je vous invite à lire le document de la GUE-NGL sur les éléments importants de la session du Parlement européen.

Parmi ceux-ci, le rapport de Pascal Canfin (député Verts français) sur les contrats d'assurance de défaut de dette (credit default swaps dits CDS) sera voté mardi midi (sans débats il a eu lieu en juillet), et mercredi matin aura lieu un nouveau débat sur la gouvernance économique.

Mardi matin nous aurons le plaisir de retrouver notre collègue le député européen Paul Murphy de retour de la flottille pour Gaza "Freedom waves" pour une conférence de presse GUE-NGL.

L'homme qui murmurait à l'oreille des féministes

Suite au départ d'Eva-Britt Svensson, la GUE-NGL a soutenu l'attribution de la présidence de la commission femmes à un homme feministe. De quoi faire bouger les mentalités ! Pour connaitre un peu mieux notre nouveau collègue de la GUE-NGL je vous invite à lire ce portrait fait par le site du Parlement européen :

A peine élu au Parlement européen, Mikael Gustafsson a pris la tête de la commission des droits des femmes et de l'égalité des genres.
Pour la première fois, un homme prendra la tête de la commission parlementaire des droits des femmes et de l'égalité des genres. Le Suédois Mikael Gustafsson (Gauche unitaire) succède à Eva-Britt Svensson, démissionnaire pour raisons de santé.

Ses proches nous expliquent qu'il est un fervent défenseur de l'égalité des genres, pas seulement dans les discours mais aussi dans les actes. Portrait.
« Je me sens ému et honoré », a expliqué Mikael Gustafsson après son élection. « La commission [des droits des femmes] me fait confiance et je ferai de mon mieux pour être à la hauteur de cette confiance ». Il espère faire avancer la législation européenne sur les violences contres les femmes, améliorer leur indépendance économique ainsi que leur poids en politique.

Cette semaine au Parlement européen

Le Parlement européen se réunit en session plénière à Strasbourg du 24 au 27 octobre. Je ne pourrai pas être présente à toute la session car je suis actuellement en Tunisie pour l'observation des élections. Comme avant chaque session je vous invite à lire le document préparé par la GUE-NGL sur les éléments marquants de cette semaine. Mardi soir le Parlement européen va débattre de la révision de la directive sur le congé de maternité, le Parlement européen avait en effet réussi à voter des améliorations significatives, avec un congé payé porté à 20 semaines, mais le Conseil des ministres l'avait ensuite bloqué. Ce sera l'opportunité d'interpeller nos ministres sur cette décision.

Jeudi matin le Parlement débattra des suites du Conseil européen et se sera une occasion de plus pour la GUE-NGL de montrer sa ferme opposition à l'imposition des mesures d'austérité. Après les plans de sauvetages des banques, à quand un plan de sauvetage des peuples?

Vote : Pour un mécanisme de protection civile européen

Ce rapport qui porte sur la création d'un mécanisme de protection civile européen s'inscrit dans une logique de solidarité, tant au niveau européen qu'au niveau international, face aux situations d'urgence, avec un accent sur la prévention et la gestion coordonnée et efficace des catastrophes.

Les propositions me paraissent plutôt positives, comme la diffusion d'informations d'expertise et de bonnes pratiques, l'identification préalable des ressources dont disposent les Etats, la simplification des procédures bureaucratiques, les références au changement climatique mais aussi à la responsabilité des acteurs privés et la provision d'assistance et d'aide humanitaire indépendamment de toute considération politique.

COMPTE-RENDU DE SESSION AU PARLEMENT EUROPÉEN (12-15 septembre 2011) de Patrick Le Hyaric

Comme toujours, je vous invite à lire le compte-rendu de session parlementaire de mon camarade Patrick Le Hyaric.

Le Parlement s’est réuni du 12 au 15 septembre à Strasbourg. Voici une version résumée du compte-rendu de cette session, pour lire la version intégrale, cliquez ici.

Mobilisation pour la reconnaissance de la Palestine
Ce 20 septembre l’Autorité palestinienne a déposé sa demande de reconnaissance à l’Assemblée des Nations-Unies d’un État palestinien existant en paix et en harmonie au côté de l’État israélien. Depuis le mois de juin nous avons pris plusieurs initiatives au Parlement européen pour soutenir cette reconnaissance.

Cette semaine au Parlement européen : Crise économique, Frontex et famine en Afrique

Cette semaine le Parlement européen débattra une fois encore de la crise économique, mais le vote sur le paquet gouvernance qui a déjà été repoussé à plusieurs reprises ne sera toujours pas soumis aux votes des députés européens. Un vote sur l'agence européenne de gestion des frontières FRONTEX est en revanche à l'ordre du jour. Ce vote est l'occasion pour cette agence très criticable d'augmenter son pouvoir, par la possibilité d'acheter ses propres bateaux et avions pour organiser les reconduites aux frontières. Et ce alors que la responsablité de FRONTEX en cas d'incidents et de violations des droits de l'Homme reste non résolue. 

Pour plus d'informations, je vous invite à lire le document publié par le groupe de la GUE-NGL avant chaque session plénière.

La gauche remet en question la politique de la Commission en matière d'OGM suite à la jurisprudence historique de la CJCE

Les députés GUE/NGL ont demandé aujourd'hui à la Commission si elle allait proposer une législation contraignante pour réglementer clairement la coexistence des OGM avec les cultures traditionnelles suite à une décision de la Cour de justice européenne qui stipule que les produits alimentaires tels que le miel et d'autres aliments contenant des traces d'OGM doivent être considérés comme des «aliments provenant d'organismes génétiquement modifiés».

Le cas concerne les apiculteurs allemands dont le miel a été contaminé par du pollen issu de maïs génétiquement modifié au cours d'essais de terrain de maïs de Monsanto.

Les députés Kartika Liotard, Sabine Wils, Marisa Matias et Nikos Chountis,  cherchent des réponses sur la façon dont la Commission compte gérer les contaminations. Ils veulent savoir si elle est d'accord sur le fait que le moyen le plus sûr d'éviter les contaminations est l'interdiction des OGM et si elle considèrerait une politique de «tolérance-zéro» à l'encontre des OGM.

Etiquetage alimentaire : la montagne qui accouche d'une sourie

Le Parlement européen a adopté un rapport sur l'étiquetage des produits alimentaires. Le rapport prévoit l'inscription, visible, sur les produits alimentaires, de la valeur énergétique ainsi que de la quantité de lipides, d'acides gras saturés, de glucides, de sucres, de protéines et de sel.
Si l'on prend en compte la longueur de la procédure qui a amené à ce texte, et les batailles législatives et politiques qui l'ont entouré, c'est la montagne qui accouche d'une sourie.

Le Parlement européen a fait l'objet d'un lobbying acharné à différentes étapes du vote de ce texte, et ce notamment sur la question d'un système de feux vert - feux orange - feux rouge visant à rendre visible très rapidement les produits comportant une dose importante de sels de sucre ou de gras. Ce procédé avait été rejeté par le Parlement européen en première lecture.

Le Parlement européen pour lever l'interdiction des farines animales

07/07/2011 - Le Parlement européen s'est exprimer pour lever l'interdiction des farines animales, et autoriser leur utilisation pour les non-herbivores, c'est-à-dire la volaille, les poissons et le porc. J'ai voté contre cette autorisation. Si le Parlement européen ne cesse de se targuer de l'importance de la traçabilité dans le domaine alimentaire, il admet lui-même que pour l'instant il n'existe pas de garantie de séparation nette des produits issus de farines animales des autres, que ce soit au moment de l'abattage ou du transport.

Le Parlement européen dans ce texte, cède aux pressions des lobbies au détriment de la santé publique. Je m'insurge contre ce vote. L'argument avancé dans cette résolution d'un déficit de protéines en Europe me semble être loin de justifier un tel risque.

Nous voyons bien ici que face à la pression des lobbies, la majorité du Parlement européen renie le principe de précaution, et n'hésite pas à prendre des risques pour la santé publique avec pour seule contrepartie une demande à la Commission d'améliorer la traçabilité.

Marie-Christine Vergiat

 

cette semaine au Parlement européen

Je vous invite à lire le document publié par le groupe de la GUE-NGL avant chaque session plénière. Cette semaine le Parlement européen débattra de la législation sur les OGM, je vous invite à lire l'opinion de ma collègue et amie la députée européenne néerlandaise Kartika Liotard sur cette question.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche