Culture & éducation

Déclaration écrite sur l'importance des bibliothèques publiques au sein de l'Union européenne

Avec plusieurs collègues de la commisson culture et éducation, membres de différents groupes politiques : Hannu Takkula (ALDE), Maria Badia i Cutchet (S&D), Vilija Blinkevičiūt (S&D), Andrew Duff (ALDE), Cătălin Sorin Ivan(S&D), Morten Løkkegaard (ALDE), Marie-Thérèse Sanchez-Schmid (PPE), Marietje Schaake (ALDE), Helga Trüpel (Verts/ALE), Marie Christine Vergiat (GUE/NGL), Sabine Verheyen (PPE), nous avons déposé une déclaration écrite demandant la reconnaissance de l'utilité des bibliothèques publiques.

Déclaration écrite n° 0016/2013 sur l'importance des bibliothèques publiques au sein de l'Union européenne

1. Une étude menée en 2013 sur les services de bibliothèques publiques dans 18 pays européens montre que, l'année dernière, près de 100 millions d'Européens ont fréquenté une bibliothèque publique et que 14 millions s'y sont rendus pour avoir accès à Internet.

Erasmus pour tous! Non à l'endettement des étudiants à l'américaine

Communiqué de presse 19/11/2013 - "Dans le contexte budgétaire actuel, Erasmus pour tous est une sorte de miraculé. Il a en effet échappé aux coupes claires du Conseil. Même inférieur aux propositions initiales de la Commission, ce sera un des rares programmes de l'UE à être en augmentation substantielle.
On ne peut que s'en féliciter notamment pour les jeunes de l'UE qui en sont les principaux bénéficiaires." Mais s'exprimant avant le vote d'aujourd'hui sur le programme Erasmus pour tous, Marie-Christine Vergiat, au nom de la GUE/NGL, a affirmé l'opposition de son groupe à l'institutionnalisation d'un nouveau système de garantie pour les prêts étudiant qui est proposé dans ce programme.

"Plutôt que de pousser les États membres à développer les bourses, le système de garantie des prêts va encourager les étudiants à s'endetter pour payer leurs études. Cela aura surtout des conséquences pour les jeunes les plus défavorisés qui ont déjà du mal à poursuivre des études supérieures", dit-elle.

Programme "Europe des citoyens" : une tentative de réécriture de l'histoire européenne

Intervention 18/11/2013 - "Europe pour les citoyens" est un tout petit budget. Symbole de la place que l'UE accorde à ses citoyens au-delà des beaux discours : 169 millions d'euros pour 7 ans, soit plus ou moins 20 millions annuels à rapporter aux 2 petits millions du budget pour l'année européenne des citoyens.
Comme si c'était encore trop, la majorité de ce parlement a réécrit les objectifs de ce programme, réduisant la partie "citoyenneté" et participation civique au bénéfice d'un volet "mémoire de l'histoire européenne", limitée à l'histoire moderne, banalisant le nazisme, amalgamant fascisme, stalinisme et communisme. Une première...

Et quel mépris pour les millions de communistes qui ont donné leur vie en luttant contre le nazisme et le fascisme entre autre dans le sud de l'Europe.
Loin de moi l'idée de refuser de prendre cette histoire en compte, mais l'histoire européenne n'a pas commencé avec la Seconde Guerre mondiale et ce n'est pas aux politiques de l'écrire ou de la cadenasser.

ERASMUS : bientôt des prêts pour remplacer les bourses

Intervention 18/11/2013 - Dans le contexte budgétaire actuel, Erasmus pour tous est une sorte de miraculé. Il a en effet échappé aux coupes claires du Conseil. Même inférieur aux propositions initiales de la Commission, ce sera un des rares programmes de l'UE à être en augmentation substantielle.
On ne peut que s'en féliciter notamment pour les jeunes de l'UE qui en sont les principaux bénéficiaires.
Les programmes d'échange et de mobilité et notamment Erasmus, figurent  parmi les plus belles réussites de l'UE et un des rares à faire quasiment consensus.

Pour autant, mon groupe ne votera pas ce programme car l'une de ces mesures est, pour nous, un casus belli.
Je veux parler de la garantie de prêts aux étudiants. Plutôt que de pousser les États Membres à développer des bourses, on va inciter les étudiants à s'endetter pour payer leurs études alors même que les jeunes les plus défavorisés sont ceux qui ont le plus de mal à poursuivre des études supérieures.
Quel signal !

Vote sur l'impact de la crise sur l'éducation

22/10/2013 - J’ai voté contre ce rapport du Parlement européen présenté par Mme Nevedalova intitulé '' Repenser l’éducation’’. Reconnaitre que l’accès à l’éducation a été gravement impacté par la crise et les mesures d’austérités est malheureusement une triste évidence. Encore faut-il en tirer quelques conséquences ce que ce rapport ne fait pas bien au contraire.

Il ne fait malheureusement que suivre la logique du processus de Bologne ou plus exactement sa récupération par les institutions européennes, c'est-à-dire de plus en plus subordonner l’éducation aux intérêts immédiats  du marché et des grandes entreprises.
Pire, ce rapport considère que les partenariats publics-privés sont la principale solution aux problèmes de financement du système.
Ce modèle qui privilégie une vision du court terme sans aucune considération sur les intérêts de notre jeunesse et leur avenir ne peut être le mien.

Vote sur la stratégie 2010-2012 sur la jeunesse

11/09/2013 - Ce rapport évalue la stratégie de l'UE en faveur de la jeunesse durement touchée par le chômage depuis l’adoption de la « stratégie de l'Union européenne pour investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser » il y a 3 ans. D’une manière générale, le rapport insiste sur la nécessité de créer des financements à la taille de ces enjeux. Il déplore les coupes faites dans l'éducation et demande aux États membres d‘agir en conséquence.  Il demande également une hausse du budget dans le nouveau cadre financier pluriannuel et regrette le manque d'investissement du Conseil. C’est un acquis d’ailleurs. Tant mieux.

Il faut mettre en place des outils efficaces de lutte contre chômage des jeunes et couvrir de nouveaux aspects comme les nouvelles technologies et les médias sociaux. Il insiste également sur la situation des jeunes qui ne sont ni dans la vie active, ni dans le système éducatif, ni en formation.

Le rapport comporte quelques points regrettables, comme la valorisation des "compétences entrepreneuriales", ou encore l’incitation à la création d'entreprises par les jeunes que l’on sait pour le moins dangereuse.

Échanges de vues sur le projet de rapport relatif à la restitution de biens culturels ayant quitté illicitement le territoire d'un État membre.

Intervention en Commission CULTURE ET EDUCATION du 17/09/2013 - J'ai été nommée en juillet dernier rapporteure sur un projet de directive (présenté par la Commission (qui a l'initiative législative) relatif à la restitution de biens culturels ayant quitté illicitement le territoire d'un État membre.
C'est un rapport très juridique et je suis heureuse en l'espèce d'avoir fait des études de droit.
Cela concerne en fait les œuvres d'art (classées "trésor national" volées et retrouvées dans un autre État membre. L'objectif de ce rapport est de modifier la législation existante qui a fait preuve de son insuffisance afin de faciliter le retour des dites œuvres dans le pays d'origine.

17/09/2013 - La proposition de directive que je suis chargée de vous présenter aujourd'hui concerne la restitution de biens culturels ayant quitté illicitement le territoire de l'Union européenne.
Il s'agit de modifier une directive de 1993. Je précise d'entrée de jeu que c'est la procédure de refonte qui a été choisie par la Commission, ce qui limite la possibilité du Parlement Européen de modifier le texte à certains paragraphes.

Intervention sur la mémoire historique dans la culture et l'éducation dans l'Union Européenne.

Au parlement européen, on vit souvent des moments surréalistes. Tel fut le cas ce mardi 17 septembre en commission Culture et Éducation avec la présentation d'un rapport sur la mémoire historique dans la culture et l'éducation dans l'Union Européenne présenté par le député européen polonais Mr MIGALSKI, membre du groupe ECR.
Petite précision: au Parlement Européen, les rapports sont distribués, avec plus ou moins d'équité, entre les différents groupes en fonction de leur nombre de membres.

Intervention en Commission Culture et éducation du 17 septembre 2013 - Ce rapport porte "sur la mémoire historique dans la culture et l'éducation dans l'Union Européenne".

Le Parlement européen soutient la diversité linguistique

communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat - Strasbourg 11/09/2013 - La diversité culturelle et la diversité linguistique, qui en est totalement partie prenante, fait partie de ces slogans dont raffolent les institutions européennes. Mais il y a loin du discours à la réalité des faits. C’est pourquoi je me félicite que le Parlement européen ait adopté un rapport présenté par François Alfonsi portant sur les langues européennes menacées de disparition et la diversité linguistique au sein de l’Union Européenne.

En tant que députée européenne de la circonscription Sud Est (PACA, Rhône Alpes, Corse), je ne pouvais rester en dehors de ce rapport et j’y ai donc coopéré activement en tant que rapporteur fictif pour la GUE/NGL.
Attachée depuis toujours à la diversité culturelle, je considère qu’en ce domaine l’Union européenne pourrait avoir un rôle actif, notamment en allouant des moyens financiers ad hoc.

Vote : contre le marché unique numérique

04/07/2013 - J'ai fait le choix de voter contre la résolution relative à la déclaration de la Commission annonçant un règlement prévoyant l'achèvement du marché unique numérique. Cette résolution aurait pu être l'occasion pour le Parlement européen de porter un projet ambitieux pour le numérique. Au moment où ce secteur prend une importance croissante dans tous les domaines de la vie de chacun d'entre nous, il serait en effet essentiel, au-delà des mots, d'en favoriser l'accès pour tous et toutes, notamment grâce à des prix abordables.

Dans nombre de régions notamment rurales ou montagneuses, l'accès à ce type de services n'est pas toujours évident. Il est donc indispensable de garantir un accès égal et universel aux services sans fil. La mise en place d'un réseau d'infrastructures fiables est ainsi une condition préalable essentielle.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche