Culture & éducation

Vote sur la "télévision connectée"

04/07/2013 - J'ai voté pour le rapport sur la télévision connectée qui vise à clarifier le cadre réglementaire devant permettre aux acteurs du secteur audiovisuel de mieux développer leurs activités, tout en tenant compte des spécificités culturelles et linguistiques propre à chaque État membre. 

Le rapport met en avant l'importance de l'accessibilité de tous les services médias, le pluralisme des médias et la diversité culturelle, et demande une révision des règles de publicité pour la protection des consommateurs et notamment des mineurs.
Je me félicite du fait que ce rapport affirme l'attachement du à la protection des données personnelles et au respect de la vie privée de tout citoyen, ce qui parait tout particulièrement nécessaire en ce moment.
Reste à savoir ce qu'en font les États-membres.

Erasmus + : un budget en hausse mais qui fait planer de lourdes menaces sur les étudiants les plus défavorisés

Communiqué de Marie-Christine Vergiat – députée européenne Front de Gauche – membre de la commission culture et éducation- Bruxelles 26/06/2013

La présidence irlandaise a annoncé ce matin la conclusion d'un accord sur le nouveau programme Erasmus pour tous, désormais Erasmus +, regroupant tous les programmes existants sur l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport pour la période 2014-2020. Malgré le retard pris dans les négociations pour le nouveau CFP (Cadre financier multi-annuel), nous savons déjà que le budget alloué à ce programme sera à la hausse.

Si, contrairement à la logique globale du CFP de réductions budgétaires, Erasmus+ s'en sort bien, je regrette profondément que, malgré l'opposition d'un certain nombre de parlementaires et notamment de la GUE/NGL, un mécanisme des prêts paneuropéen pour les étudiants de master intitulé Erasmus Master se voit introduit pour la première fois dans ce nouveau programme avec une part importante de 3.5% du budget total alloué au programme.

La GUE-NGL demande un débat au Parlement européen sur la fermeture de l'ERT

Communiqué de Marie-Christine Vergiat députée européenne Front de Gauche - Bruxelles 17 juin 2013

La GUE-NGL a demandé en urgence un débat en commission culture et éducation au Parlement européen sur la fermeture brutale de la radiotélévision publique grecque ERT le 11 juin 2013.
Cette décision du gouvernement grec par un acte ministériel et sans approbation préalable du Parlement grec, est inique tant sur le fond que sur la forme et le Parlement européen se doit de réagir.

Les membres de la commission culture et éducation décideront à 15h si un débat aura lieu cette semaine.

Pour lire la lettre envoyée à Neelie Kroes le 13 juin 2013 : CLIQUEZ ICI

 

 

 

Lettre à Neelie Kroes Commissaire européenne sur la fermeture de l'ERT

Le 13 juin 2013 j'ai tenu à alerter formellement Neelie Kroes, commissaire européenne, sur la fermeture brutale de l'ERT la radiotélévision publique grecque. Voici ci-dessous le contenu de la lettre.

Marie-Christine Vergiat

Membre de la commission « Culture et éducation »
Coordinatrice GUE/NGL

A l'attention de Neelie Kroes,
Vice-présidente de la Commission européenne
Commissaire en charge de la stratégie numérique

Strasbourg, le 13 juin 2013

Madame la Commissaire,

Fermeture de l'ERT : détruire le pluralisme met en danger la démocratie

Communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat - députée européenne Front de Gauche - Strasbourg 12 juin 2013

"La Grèce, berceau de la démocratie, ne doit pas en être le tombeau", a-t-on pu entendre à Athènes le week-end dernier lors de l'Alter-summit.

Cette phrase résonne aujourd'hui comme un mauvais présage tant la démocratie grecque est en danger du fait de la fermeture des services publics de radiodiffusion ERT, et ce, au moment même où le Parlement européen adopte une résolution sur la liberté de la presse. Le pluralisme des médias est un des fondements de la démocratie dans l'UE et partout dans le monde.

Le gouvernement grec, par une décision ministérielle, sans débat préalable avec le Parlement national, a arbitrairement fermé sans délai ERT. Ce sont 2 656 travailleurs qui se retrouvent sans emploi du jour au lendemain.

Je suis en outre scandalisée par les propos tenus ce matin au Parlement européen par le Commissaire européen Olli Rehn, qui a dédouané la Commission européenne de toute responsabilité, osant affirmer :

Capitales Européennes de la Culture

Compte-rendu 28/05/2013 - La Commission culture et éducation du Parlement européen a voté ce mardi 28 mai le rapport sur les capitales européennes de la culture pour les années 2020 à 2033. Ce projet tire le bilan des actions conduites en ce domaine depuis 1985 et valorise les actions culturelles en Europe. En cette année 2013 où Marseille et l’une des 2 capitales européenne de la culture avec la ville de Košice, nous sommes bien placés pour le savoir. Pour autant, ces actions sont loin d’être exemptes de toute critique. C’est pourquoi je me félicite de l’adoption de plusieurs des amendements que j’avais déposé au nom du groupe GUE/NGL.

Il est essentiel que ces initiatives soient vraiment créatrices de liens culturels qu’elles associent aux mieux les citoyens des territoires concernés et notamment les jeunes afin de réellement consolider le lien social. Elles doivent profiter à tous et à toutes. Il est également primordial que les acteurs culturels locaux, à l’instar des différentes associations œuvrant pour promouvoir la culture de proximité aient un rôle-clef au sein de leur organisation.

Lettre à Aurélie Filippetti sur les exceptions en matière de droits d'auteur pour les déficients visuels

22/05/2013 - Lors de la session plénière de juin le Parlement a débattu du Traité de l'OMPI sur les exceptions en matière de droits d'auteur en faveur des aveugles, des déficients visuels et autres personnes souffrant d'un handicap de lecture. Avec plusieurs députés européens français membre de la commission culture et éducation nous avons alerté la ministre de la culture sur certains aspects du projet de traité qui compliquent l'accès des personnes malvoyantes à des ouvrages en format adapté.

 

Les associations professionnelles de travail social déposent devant le parlement européen une pétition de 57 908 signataires pour une reconnaissance du niveau Licence de leurs diplômes

Les associations professionnelles de travail social déposent devant la commission des pétitions du parlement européen une pétition regroupant 57 908 signataires pour la reconnaissance des 3 années de formation des diplômes d’état d’éducateur spécialisé, d’assistant de service social, de conseiller en économie sociale et familiale, d’éducateur de jeunes enfants. Je ne siège pas au sein de la commission "pétition" qui examine ces requêtes au Parlement européen, mais je suis persuadée que mes collègues de la GUE-NGL y consacreront toute l'attention que cette démarche mérite.

COMMUNIQUE:Les associations professionnelles de travail social déposent devant le parlement européen une pétition de 57 908 signataires pour une reconnaissance du niveau Licence de leurs diplômes.
 
lundi 20 mai 2013
 
Les associations professionnelles de travail social déposent devant le parlement européen une pétition de 57 908 signataires pour une reconnaissance du niveau Licence de leurs diplômes.
 

Conférence-Débat "Citoyenneté européenne & identités culturelles - contributions à la conscience européenne"

Le 15 mars 2013, j'étais invitée au Luxembourg à un débat sur le thème de la citoyenneté. Voici les élements de mon intervention lors de cette conférence.

Pour comprendre les enjeux autour de ces questions, il convient de préciser le sens des mots. Qu'est ce que la citoyenneté ? Qu'est-ce que la citoyenneté européenne ?

- La citoyenneté renvoie à l'état ou à la qualité de citoyen. Le citoyen est, étymologiquement, et historiquement, celui qui participe à la vie de la cité, celui qui édicte les lois qui vont s'appliquer.
- Le citoyen est aussi sujet de droit. Il exerce ses droits civils et politiques, ainsi que les droits économiques et sociaux.

Vote : Pour le rapport sur la garantie pour la jeunesse

16/01/2013 - Aujourd'hui en Europe, 2 jeunes sur 10 sont sans emploi, encore plus nombreux vivent dans des conditions de précarité ou sont sous-rémunérés, faisant face à de difficultés d'accès au logement, à la santé ou aux études. La Commission veut que chaque jeune soit assuré d'un emploi, d'accès à des formations ou de son retour à l'université dans les quatre mois qui suivent sa déscolarisation ou perte de travail. Certes, un projet ambitieux. Or, elle doit prévoir de moyens financiers spécifiques et non seulement redéployer de crédits du Fonds social européen, déjà gravement influencé par les restrictions budgétaires.

Le groupe GUE/NGL a demandé que ce dispositif soit accompagné d'un cadre de qualité pour des conditions de travail et de sécurité dignes à nos ambitions pour la jeunesse ainsi que la fin des politiques d'austérité qui s'imposent notamment à ces pays européens qui sont les plus frappés par la crise et leur remplacement par des programmes d'investissement publics. Je regrette que les amendements déposés par le groupe GUE/NGL ont été rejetés par la majorité de parlemen

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche