Culture & éducation

Pour une législation pour améliorer l'accès des oeuvres protégées pour les malvoyants et les aveugles

L'Union mondiale des aveugles demande la mise en place d'un traité international établissant des exceptions sur le droit d'auteur pour les aveugles et malvoyants afin d'améliorer l'accès des aveugles, des déficients visuels et autres personnes souffrant d'un handicap de lecture, aux œuvres protégées. Cette demande a été reprise par le Parlement européen et avec plusieurs de mes collègues membres la commission culture et éducation nous avons déposé une question écrite pour interpeller la Commission sur l'état des négociations.

Le Parlement européen avait voté en mai 2011 la résolution "Libérer le potentiel des industries culturelles et créatives", demandant, dans le cadre de l'OMPI (Organisation mondiale de la propriété individuelle) où l'UE est représentée par la Commission européenne, l'adoption d'une norme légalement contraignante et fondée sur la demande par l'Union mondiale des aveugles d'un traité international établissant des exceptions sur le droit d'auteur pour les aveugles et malvoyants (demande déposé à l'OMPI en 2009). Une réunion a eu lieu en juin 2011 et un texte de compromis a été rédigé qui p

Vote : le rapport sur le haut débit reste dans la logique de la libéralisation

Je me suis abstenue sur le rapport sur le développement du haut débit dans l'UE qui, tout en contenant de nombreuses références à la concurrence et la libéralisation des services du haut-débit (un secteur qui est déjà trop libéralisé), contient aussi un certain nombre de propositions positives.

Parmi ceux-ci, l'engagement de fournir, en renforçant les investissements publics aux infrastructures, au plus grand nombre des citoyens une couverture totale en haut débit d'ici 2013, ce qui est indispensable notamment pour les citoyens des zones éloignées et cela, sans tout en maintenant la qualité d'accès et sans charges excessives pour les utilisateurs.

Mon interview pour France 3 sur les actions de l'UE pour la culture et l'éducation

Le 8 juin j'ai donné une interview pour le blog de l'émission de France 3 : l'avenue de l'Europe, autour de la question : que fait ou ne fait pas l'Union européenne en matière de culture et d'éducation ? Pour visionner la vidéo de l'interview, cliquez ici.

Déclaration écrite sur la création de programmes "Erasmus" et "Leonardo da Vinci" euro-méditerranéens

J'ai signé cette déclaration écrite pour un "Erasmus" euro-méditerranéen destiné à favoriser la mobilité transnationale des étudiants des deux rives.

Je vous invite à lire cette déclaration.

Le Parlement européen,
–vu l'article 123 de son règlement,
A.considérant que la rive Sud de la Méditerranée connaît une évolution sans précédent que l'Union européenne doit accompagner par des initiatives nouvelles,
B.considérant le rôle fondamental joué par l'éducation en faveur de la démocratie et du développement économique et social,
C.considérant l'importance de la formation professionnelle pour lutter contre le chômage des jeunes,

Vote : Contre une logique commerciale pour les biens culturels

J'ai voté contre ce rapport qui entraine les biens culturels vers une logique de marché et de mise en concurrence. Les "industries culturelles " et, par conséquent, les biens culturels qu'elles produisent, ne peuvent être assimilées à des entreprises comme les autres au motif qu'elles sont productrices de richesses et potentiellement créatrices d'emplois.

Elles doivent d'abord et avant tout continuées d'être reconnues comme des moyens  d'émancipation pour le plus grand nombre et comme des outils de partage de connaissances et des savoirs.

Vote sur "Jeunesse en mouvement" : des avancées mais la logique de libéralisation de l'enseignement supérieur reste

Je me suis abstenue lors du vote de ce rapport malgré le regard critique qu'il porte sur les politiques européennes, et notamment celles conduites  par les Etats membres, en direction de la jeunesse. Ce raport contient un certain  nombre de propositions positives notamment sur la participation des jeunes au processus d'élaboration des politiques européennes pour la jeunesse, la valorisation de l'éducation informelle et non-formelle, l'amélioration du statut des stagiaires.

Mais au delà de la volonté affichée d'encourager les Etats membres à intensifier leurs investissements dans le domaine de l'éducation indépendamment de la crise financière, le rapport s'inscrit dans la ligne droite des politiques de libéralisation de l'enseignement supérieur et de subordination de celui-ci aux  seuls intérêts immédiat du marché et donc des entreprises.

Vote : Pour un accueil de la petite enfance centré sur les besoins de l'enfant

J'ai voté en faveur de ce rapport qui preconise des politiques publiques en faveur de la petite enfance qui vont dans le bon sens. Tout en tenant compte de la diversité des systèmes et des traditions en matière d'éducation et d'accueil de la petite enfance dans l'UE, le rapport met en avant une approche centrée sur les besoins de l'enfant et sur l'impact qu'aura l'apprentissage dès le plus jeune age dans la scolarité et la construction de celui-ci.

Il met clairement en avant les enjeux autour de l'accueil de la petite enfance et de l'égalité d'accès à l'éducation pour tous et toutes et notamment les enfants des familles immigrées - quelle que soit  leur situation - et insiste tout particulièrement sur ces enjeux dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.
Il met également en avant la nécessité de fournir un emploi stable, une formation de qualité et un bon système de protection sociale au personnel encadrant la petite enfance.

Marie-Christine Vergiat

Education et culture : ces sujets n'ont pas la place qu'ils méritent dans l'UE

Communiqué de Marie-Christine Vergiat - Députée européenne Front de gauche - Coordinatrice de la Commission culture et éducation pour la GUE-NGL

Je voudrais faire une intervention générale sur l'ensemble des débats qui nous sont soumis ce matin. Les questions relatives à l'éducation et à la culture ne tiennent malheureusement pas suffisamment de place dans cet hémicycle. Elles sont pourtant essentielles pour notre avenir, celle de l'Europe et celle de notre jeunesse. Les moins de 30 ans représentent 20% de la population européenne mais le chômage des jeunes de moins de 24 ans atteint aujourd'hui près de 21% et près de 15% des 18/24 ans quittent l'école avant la fin du 2ème cycle et ne suivent aucune études ni formations complémentaires.

Strasbourg 12 mai 2011

Pire, près de 25% des jeunes de moins de 15 ans ont des difficultés de lecture.
Ces chiffres ne peuvent nous satisfaire. Et ils s'aggravent dans un certain nombre d'Etats membres avec la crise.

"Jeunesse en mouvement" : peut mieux faire !

Communiqué de Marie-Christine Vergiat - Députée européenne Front de Gauche - Coordinatrice pour la GUE-NGL (Gauche Unitaire européenne Gauche Verte Nordique) de la commission Culture et Education

La commission "Culture et éducation" du Parlement européen a adopté ce matin le rapport de Milan Zver, conservateur slovène, sur "Jeunesse en mouvement", défini comme un cadre destiné à améliorer les systèmes d'éducation et de formation en Europe.

Bruxelles 11 avril 2011

On pourrait se féliciter d'une telle initiative d'une part si l'Union européenne avait de réelles compétences en la matière et si ses propositions ne relevaient pas d'abord et avant tout d'un simple affichage et d'une autre part, si ces propositions n'étaient pas adossées à la Stratégie UE 2020 dont on connait les effets négatifs en matière économique.

Initiative citoyenne européenne : la parole aux citoyens

Le Parlement européen a adopté le rapport législatif sur l'initiative citoyenne européenne[1] sur la base d'un accord avec le Conseil européen le 30 novembre 2010. Ce texte n'est pas la panacée pour la démocratie européenne contrairement à ce que beaucoup racontent.

D'abord, toute initiative doit s'inscrire dans le cadre du Traité de Lisbonne ce qui empêche toute initiative visant à modifier ce Traité. En outre, le fait de recueillir un million de signatures n'entraîne aucune obligation d'examiner le sujet pour la Commission européenne qui a seule l'initiative législative.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche