International

Turquie : plus que jamais la plus grande prison du monde pour les journalistes

Intervention en séance plénière le 12/09/2017 sur les relations entre l'UE et la Turquie.

Marie-Christine Vergiat – Madame la Présidente, la question turque semble embrasser la campagne électorale allemande. Mme Merkel a même tranché le débat sur l’adhésion. Elle n’y a jamais cru – sic – et serait même prête à rompre les discussions sur l’union douanière. Les relations entre Berlin et Ankara s’enveniment, nous faisant presque oublier que Mme Merkel a été la principale artisane de l’accord, de la déclaration, pardon, UE-Turquie.
 

Droits de l'Homme et politique européenne extérieure: une cohérence qui a tendance à régresser

Je suis intervenue le 12 Juillet 2017 en sous commission DROI sur le Rapport annuel sur les droits de l'Homme et la démocratie dans le monde en 2016 et la politique de l'Union européenne en la matière.

J'ai notamment demandé

- qu'il soit fait mention des régressions des politiques européennes en faveur des droits de l'Homme

- qu'aucun pays ne soit visé en particulier afin de ne pas perdre en lisibilité

- que la liberté de la presse soit travaillée plus globalement comme une liberté en danger de par le monde

- que les politiques migratoires soient évaluées au regard des droits de l'Homme

- que le non respect des clauses sur les droits de l'Homme dans les accords dits "d'association" avec des pays tiers soit dénoncé

Il faut réaliser TOUS les objectifs de l’Agenda 2030!

Explication de vote

Solidarité face à l'urgence humanitaire au Yémen

Explication de vote

Comment rendre la responsabilité de protéger réellement effective?

Je suis intervenue dans le cadre du débat sur la responsabilité de protéger avec Mr Ivan Šimonović, Rapporteur Spécial de l'ONU sur le sujet. J'y ai exprimé mes interrogations et de mes inquiétudes en la matière.

Favoriser le développement durable en Méditerranée

Explication de vote

Situation en Indonésie : atteintes aux libertés et répression grandissantes

Strasbourg, jeudi 15 juin 2017: Monsieur le Président, l’Indonésie est un grand pays, longtemps décrit comme un modèle de tolérance, notamment religieuse, si l’on excepte la période de Suharto, qui fit au moins 500 000 victimes, parmi lesquelles de nombreux militants communistes ou supposés tels.

Il serait temps de traduire en justice les responsables des crimes de 1965, qualifiés par le président de la République lui-même de crimes contre l’humanité, comme le demande la commission des droits de l’homme des Nations unies depuis 1972.

La répression contre l’athéisme dans ce pays est le plus souvent un triste reliquat de cette période. Le pays évolue mal sur de nombreux sujets. La peine de mort est de plus en plus utilisée dans la lutte contre le trafic de drogue, y compris à l’égard des étrangers. Le cas du français Serge Atlaoui en est un exemple.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche