International

Lettre pour la libération de Wafi Kajoua au Maroc

J'ai envoyé une lettre co-signée par plusieurs députés européens de la GUE/NGL et du Groupe des Verts du Parlement européen demandant à la Haute représentante Federica Mogherini d'intervenir pour la libération de Wafi Kajoua, citoyen belgo-marocain et membre de l’Union des Rifains de Belgique. Wafi Kajoua a été condamné à un an de prison pour son engagement politique en faveur du mouvement social de la région du Rif au Maroc. Il serait actuellement en grève de la faim. Cette situation est incompréhensible et nous demandons sa libération immédiate.

Madame la Haute représentante / vice-présidente Federica Mogherini,

Nous, membres du Parlement européen, souhaitons attirer votre attention sur le cas de Wafi Kajoua, citoyen belgo-marocain et membre de l’Union des Rifains de Belgique.

Wafi Kajoua a été arrêté le 10 juin 2018 par les autorités marocaines au poste frontière entre l'enclave espagnole de Melilla et la province de Nador.

Lettre pour la protection en Colombie des défenseurs des droits de l'Homme, des leaders sociaux et des opposants politiques

J'ai co-signé aux côtés de 37 autres députés européens une lettre initiée par ma collègue Tania González Peñas de la GUE/NGL et adressée à la Haute Représentante Mogherini lui demandant d'intervenir pour assurer la protection des défenseurs des droits de l'Homme, des leaders sociaux et des opposants politiques en Colombie.

En Colombie, 1 militant des droits de l’Homme est tué tous les 3 jours et la situation ne cesse d'empirer. Il y a urgence à agir !

Chère Madame,

En tant que membres du Parlement européen, nous suivons de près la situation actuelle en Colombie et nous exprimons nos inquiétudes face au nombre croissant de meurtres non seulement de dirigeants de la société civile, de défenseurs des droits humains et de militants pour l'environnement, mais aussi de personnes. qui soutiennent les partis politiques d'opposition pacifiques.

Demande de libération des prisonniers politiques Oleg Sentsov et Oleksandr Kolchenko détenus en Russie

Alors que la coupe du monde bat son plein, il ne faut pas oublier le sort réservé au cinéaste Oleg Sentsov et au militant syndicaliste Oleksandr Kolchenko, tous deux prisonniers politiques en Russie. Les députés de la GUE/NGL et moi-même avons écrit au Représentant Permanent de la Russie auprès de l’UE pour demander leur libération immédiate.

Bruxelles, le 28 juin 2018,

Monsieur Vladimir CHIZHOV
Représentant Permanent de la fédération de Russie auprès de l’Union Européenne
31-33 boulevard du Régent, 1000 Bruxelles

 

Monsieur le Représentant,

Nous souhaitons vous alerter quant au sort et à la situation préoccupante du cinéaste Oleg Sentsov et du militant syndicaliste Oleksandr Kolchenko condamnés le 25 août 2015 par un tribunal militaire et détenus en Russie.

Burundi : Il y a urgence à agir avant les élections de 2020

Je me suis exprimée en session plénière le 5 juillet 2018 au sujet du Burundi.

Retrouvez mon intervention écrite ci-dessous.

"Monsieur le Président, c’est la sixième résolution sur le Burundi depuis avril 2015, date à laquelle le président Nkurunziza a annoncé son intention de se représenter. Depuis, la répression n’a cessé de s’intensifier prenant une nouvelle ampleur avec le référendum constitutionnel de mai 2018. On ne compte plus les militants des droits de l’homme emprisonnés, condamnés à de longues peines de prison, les restrictions à la liberté d’association et à celle de la presse.

Accord UE-Chili : Non à la libéralisation effrénée du commerce

Explication de vote sur le rapport du Parlement européen adopté le 13 juin 2018 sur les négociations relatives à la modernisation de l’accord d’association UE-Chili

L’accord d’association avec le Chili entré en vigueur en 2003 était à l’époque l’un des plus « poussé » de sa génération en matière de libre-échange.

Avec cet accord, les échanges commerciaux entre l’UE et le Chili ont doublé entre 2003 et 2016 faisant de l’Union, le premier investisseur dans le pays. En 2013, pour aller « plus loin », le Chili a demandé une modernisation de l’accord.

Accord UE-ACP : Les réformes demandées maintiennent l’hégémonie des multinationales européennes dans les États ACP

Explication de vote sur la résolution adoptée par le Parlement européen le 14 juin 2018 sur les négociations sur un nouvel accord de partenariat UE-ACP.

L’accord de Cotonou entre l’UE et les États d'Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP) a été signé le 23 juin 2000, cet accord, révisé tous les 5 ans, réunit les 79 États du groupe ACP et les 28 pays de l’UE.

Cette résolution propose une révision de l’accord UE-ACP post-2020 et contient de nombreuses priorités que je partage.

Bahreïn : Nabeel Rajab toujours emprisonné et les condamnations à la peine de mort se multiplient

Je me suis exprimée jeudi 14 juin en session plénière à Strasbourg pour défendre le cas de Nabeel Rajab, défenseur des droits de l'Homme toujours emprisonné à Bahreïn et rappeler également le cas d'Abdulhadi al-Khawaja, condamné à la perpétuité.

"Monsieur le Président, une nouvelle fois nous discutons du Bahreïn.

Depuis 2011 et l’écrasement des contestations populaires avec l’aide des armées saoudiennes et émiraties, le pays s’enfonce dans la répression et un déni croissant des droits de l’homme. Les défenseurs des droits de l’homme en sont les premières victimes, souvent arrêtés et condamnés sur la base d’aveux obtenus sous la torture. Beaucoup ont l’interdiction de voyager, les déchéances de nationalité sont nombreuses et de plus en plus de procès civils se font devant des tribunaux militaires.

Proposition de résolution de la GUE/NGL sur Bahreïn et le cas de Nabeel Rajab

Le 14 juin 2018, le Parlement européen aura un débat suivi de l'adoption d'une résolution commune sur le Bahreïn et en particulier sur le cas de Nabeel Rajab, défenseur des droits de l'Homme, président du Bahrain Centre for Human Rights et secrétaire général adjoint de la FIDH.

Je vous invite donc à lire la proposition de résolution de la GUE/NGL dont je suis première signataire. Nous avons également tenu à mentionner dans cette résolution le cas d’Abdulhadi Al-Khawaja, également défenseur des droits de l'Homme, détenu dans la prison Jaw depuis sa condamnation à la prison à perpétuité en 2011.

Nabeel Rajab a été à maintes reprises emprisonné pour son travail de défense des droits de l'Homme et aurait dû être libéré en juin 2018 après avoir purgé une peine de deux ans de prison.

Mais il vient d'être condamné à 5 ans de prison supplémentaires pour des tweets qu'il aurait posté en 2015 dénonçant des cas de torture dans la prison de Jaw à Bahreïn et pour avoir critiqué les frappes de la coalition menée par l'Arabie Saoudite au Yémen.

 

*****

Libye : La valorisation des soi-disant résultats « positifs » des politiques migratoires européennes est insupportable

Retrouvez mon explication de vote suite à l'adoption de la recommandation sur la Libye adoptée le 30 mai 2018 par le Parlement européen et adressée au Conseil, à la Commission européenne et au Service européen pour l’action extérieure.

Le Parlement européen a adopté une « recommandation » sur la Libye adressée au Conseil, à la Commission européenne et au Service européen pour l’action extérieure.

Je partage une partie de l’analyse notamment sur la nécessité d’une approche inclusive, y compris des acteurs locaux, seule option permettant d’aboutir à une solution politique en Libye, sous l’égide de l’ONU.

Mais la valorisation des soi-disant résultats « positifs » des politiques migratoires européennes est insupportable.

Arabie Saoudite : Il faut libérer les défenseurs des droits des femmes !

Je me suis exprimée en session plénière au Parlement européen le 31 mai 2018 lors du débat sur la situation des défenseurs des droits des femmes emprisonnés injustement en Arabie Saoudite.

La résolution commune qui a été adoptée est bien en deçà de ce que nous demandions dans la proposition de résolution que j'ai déposée au nom de la GUE/NGL.

C'est pour cette raison que j'ai décidé de ne pas co-signer le texte qui a été soumis au vote, mais de voter malgré tout en faveur de cette résolution pour ne pas affaiblir sa portée.

Si je ne suis pas satisfaite de ce texte qui ne va pas assez loin je me félicite néanmoins qu'il ait été adopté à une très large majorité (525 votes en faveur) envoyant ainsi un message fort de la part du Parlement européen au régime saoudien.

"Monsieur le Président, la différence de ton des urgences de ce matin montre combien, ici, tous les pays ne sont pas traités à la même enseigne par certains. Il y a les pays amis, partenaires et les autres.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche