Economique & Social

Chômage des jeunes en Europe - explication de vote

Strasbourg, le 19/01/2016 : Le moins que l’on puisse dire, c’est que le chômage des jeunes est très préoccupant en Europe.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le chômage des jeunes est très préoccupant en Europe, le taux s’élevant à 21,4% à la fin de 2014, soit le double du taux de chômage général et passant les 50% dans certains Etats de l’Union Européenne et notamment en Grèce et en Espagne. Ce rapport avait pour objectif d’identifier les causes du chômage des jeunes et de proposer différentes solutions afin d’y remédier. Le rapport est loin d’être à la hauteur des enjeux.

Entrepreneuriat féminin européen - explication de vote

Strasbourg, le 19/01/2016 : Les femmes sont encore trop absentes du monde de l’entreprise, n’y représentant que 31% des emplois de ce secteur.

Les femmes sont encore trop absentes du monde de l’entreprise, n’y représentant que 31% des emplois de ce secteur. Donc acte. Le rapport entend promouvoir le développement de l’ « entreprenariat » des femmes en améliorant leur environnement par le développement des services en matière de garde d’enfants et du congé de paternité. La lutte contre les stéréotypes affectant les évolutions de carrière est présentée comme une priorité tout comme la lutte contre la discrimination dans l’accès aux prêts bancaires.

Contre la dérégulation du marché numérique - explication de vote

Strasbourg, le 19/01/2016 : Le secteur du numérique a une importance croissante dans tous les domaines de la vie de chacun d'entre nous. C'est pourquoi les enjeux économiques ne peuvent être déconnectés des autres enjeux.

Le secteur du numérique a une importance croissante dans tous les domaines de la vie de chacun d'entre nous. C'est pourquoi les enjeux économiques ne peuvent être déconnectés des autres enjeux. Or c'est ce que fait ce rapport en considérant que l'avenir de la politique numérique passe nécessairement et uniquement par la dérégulation et l'ouverture des marchés. La concurrence permet "aux consommateurs d'avoir plus de choix". C'est un grand classique des politiques européennes mais on sait malheureusement ce qu'il en est.

Contre la poursuite de la politique de concurrence européenne - explication de vote

Strasbourg, le 19/01/2016 : Ce rapport annuel sur la politique de concurrence est dans la droite ligne des politiques européennes. La concurrence y est valorisée comme "socle commun de l'Union européenne" et principal "moteur de l'économie sociale de marché".

Ce rapport annuel sur la politique de concurrence est dans la droite ligne des politiques européennes. La concurrence y est valorisée comme "socle commun de l'Union européenne" et principal "moteur de l'économie sociale de marché". Le rapport demande plus d'ouverture à la concurrence et plus d'indépendance des autorités de régulation en la matière. Ce rapport était censé se pencher sur les conséquences de la concurrence dans les politiques fiscales et agricoles des États membres.

Pour une politique ambitieuse des métaux de base - explication de vote

Strasbourg, le 22/12/2015 : Ce rapport d'initiative porte sur l'industrie européenne des métaux de base, secteur qui connait de graves difficultés du fait de la concurrence entre groupes industriels mais surtout de l'effondrement de la demande mondiale.

Ce rapport d'initiative porte sur l'industrie européenne des métaux de base, secteur qui connait de graves difficultés du fait de la concurrence entre groupes industriels mais surtout de l'effondrement de la demande mondiale. Les multinationales du secteur ont profité de cette concurrence accrue pour délocaliser la production dans des pays aux standards sociaux et environnementaux bas.

Pour une meilleure sécurité au travail - explication de vote

Strasbourg, le 25/11/2015 : Chaque année, plus de 4.000 travailleurs succombent à des accidents du travail et plus de 3 millions sont victimes d’accidents graves.

Chaque année, plus de 4.000 travailleurs succombent à des accidents du travail et plus de 3 millions sont victimes d’accidents graves. Le nombre d'accidents du travail a diminué au cours des dernières années mais les progrès accomplis dans le domaine de la prévention, la santé et la sécurité au travail dans l'Union restent en deçà de ce que l'on pourrait attendre.

Rescrits fiscaux & tax rulings - explication de vote

Strasbourg, le 25/11/2015 : Après les révélations de Luxleaks, le Parlement européen a mis en place une commission spéciale pour enquêter sur les pratiques d'évasion fiscale des multinationales.

Après les révélations de Luxleaks, le Parlement européen a mis en place une commission spéciale pour enquêter sur les pratiques d'évasion fiscale des multinationales. Si je ne peux que me féliciter que l'on enquête enfin sur ces pratiques, les conclusions ne sont pas vraiment à la hauteur des enjeux.

Pour une politique de cohésion plus adaptée aux besoins des populations marginalisées - explication de vote

Strasbourg, le 24/11/2015 : L'expression "communautés marginalisées" recouvre de nombreux concepts : catégories sociales défavorisées, personnes en situation de privation matérielle, victimes de discriminations (migrants, populations autochtones, personnes handicapées...). La politique de cohésion devrait jouer un rôle de premier plan pour ces populations en aidant financièrement les pouvoirs publics à lutter contre les conséquences de la marginalisation.

L'expression "communautés marginalisées" recouvre de nombreux concepts : catégories sociales défavorisées, personnes en situation de privation matérielle, victimes de discriminations (migrants, populations autochtones, personnes handicapées...). La politique de cohésion devrait jouer un rôle de premier plan pour ces populations en aidant financièrement les pouvoirs publics à lutter contre les conséquences de la marginalisation. Mais dans la réalité, tel n'est pas le cas.

Pour une lutte efficace contre la pauvreté infantile - explication de vote

Strasbourg, le 24/11/2015 : Ce rapport de ma collègue portugaise du PCP constate la progression de la pauvreté infantile en Europe. Ainsi, entre 2008 et 2012, le nombre d'enfants menacés par la pauvreté ou l'exclusion sociale a augmenté d'environ un million, soit 26,5 millions d'enfants.

La pauvreté infantile croît parallèlement aux inégalités sociales et les pays ayant les niveaux d'inégalités sociales les plus élevés sont ceux qui affichent les taux de pauvreté infantile les plus importants.

Politiques de répartition des richesses et politique de l'emploi, bien mises à mal ces dernières années par les politiques d'austérité au bénéfice de la réduction des déficits budgétaires et de la dette, sont des outils majeurs d'intervention pour faire changer les choses à terme.

Contre la libéralisation des services aéroportuaires - explication de vote

Bruxelles, le 11/11/2015 : Cette résolution s'inscrit dans le cadre du "Ciel Unique Européen", une initiative visant à "réformer" le contrôle du trafic aérien européen.

Cette initiative se décline en paquets législatifs de règlements dont les deux premiers ont été adoptés en 2004 et 2009.

Il s'agit ici pour le Parlement de donner son avis sur le futur train de mesures pour le secteur de l’aviation que la Commission souhaite proposer d'ici à la fin de l'année. La Commission devrait poursuivre sur sa lancée, c'est-à-dire la libéralisation du secteur et la privatisation des services aéroportuaires, sous couvert d'une harmonisation des systèmes de contrôle européens.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche