Economique & Social

Explication de vote sur Pékin +15 - Programme des NU en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes

J'ai voté avec mes collègues du groupe GUE/NGL en faveur du rapport d'Eva Britt Svensson sur Pékin +15 - Programme des Nations unies en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes qui fait un bilan contrasté en ce domaine.

Certes, des progrès ont été réalisés mais comment peut-on se satisfaire qu'il existe encore des écarts de salaire allant du 14 à 17.5 % entre les femmes et les hommes?

Par ailleurs, il est inadmissible qu'une majorité de parlementaires européens ait adopté un amendement[1] très ambigu du groupe ECR laissant entendre que les femmes qui ont recours à l'avortement ne font pas des choix éclairés et responsables. C'est une attaque indirecte contre le droit à l'avortement.

Marie-Christine VERGIAT

Explication de vote sur le rapport sur la coopération administrative dans le domaine fiscal

A l'instar du Groupe GUE/NGL, j'ai voté en faveur de ce rapport qui vise à améliorer un la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale, car cette lutte est importante dans le contexte de la crise économique que connaissent nos Etats membres. Se saisir de ces questions nous paraît effectivement une question prioritaire dans le contexte de crise économique que connaissent les Etats membres et à un moment où la rigueur budgétaire pèse de façon croissante sur les plus modestes.

Selon certaines estimations, la fraude fiscale s'élèverait à 200 milliards, doit 2% du PIB et le double des sommes consacrées par l'UE au soi-disant plan de relance économique européen.

Par ailleurs le rapport du Parlement européen introduit la nécessité d'améliorer la protection des données, principe important dès lors qu'il s'agit d'échanges d'informations et de données.

Explication de vote sur le rapport d'Eva Joly sur la révision de l'accord de Cotonou

Je me suis abstenue sur le rapport d'Eva Joly sur la deuxième révision de l'accord de partenariat ACP-UE.
Ce rapport contient de nombreuses propositions concrètes de renégociation de cet accord, plus connu comme accord de Cotonou, que je partage.

Tel est le cas de la nécessité de prendre en compte la situation des pays les plus pauvres du monde, au regard de leurs spécificités vis-à-vis du changement climatique, de la démocratie et des droits de l'Homme, de la fuite de leurs élites, de la corruption, et des spécificités de leur économie notamment en matière agricole.

Mon explication de vote au rapport Böge sur le fonds d'ajustement à la mondialisation

Je me suis abstenue sur le vote sur une nouvelle mobilisation du fonds d'ajustement à la mondialisation. Il s'agit ici notamment de deux versements de près de 24 millions d'euros au total à l'industrie automobile en Suède et en Autriche. Une autre demande concerne une entreprise de construction aux Pays-Bas.

 L'industrie automobile est la principale bénéficiaire de ce fonds, alors qu'elle ne cesse de fermer des usines, de délocaliser ses productions et de licencier nombre de salariés et à fragiliser ses sous-traitants.
Elle a bénéficié par ailleurs d'autres aides financières des Etats membres dans le cadre des plans de relance économique ou d'autres soutiens, notamment dans le cadre des politiques de lutte contre le changement climatique.
 

Vidéoconférence des députés européens avec la Caravane des mal-logés

A l’occasion de la journée mondiale de l’habitat, le 5 octobre dernier, une délégation issue des différentes actions de La caravane des mal-logés et des sans logis était reçue au Parlement européen à Strasbourg. Celle-ci a exprimé ses revendications par vidéo conférence auprès de trois députées européennes, dont moi-même : je vous propose de revivre cette initiative.

Le lundi 5 octobre, Journée mondiale de l'habitat, la caravane des mal-logés et des sans logis est arrivée à Strasbourg. Parmi les initiatives ménées, une délégation a été reçue au Parlement européen et a échangé par vidéo conférence avec trois députées européennes: Karima Deli pour Europe-Ecologie, Sylvie Guillaume pour le groupe des Sociaux-democrates (S&D) et moi même pour la GUE/NGL.

Patrick Le Hyaric: "La réalité crue de l'Europe protectrice"

La déclaration de Patrick Le Hyaric, député au Parlement européen et vice-président du groupe de la GUE-NGL, sur la demande de la Commission européenne de M. Barroso aux agricultuteurs de rembourser les aides publiques reçues depuis 1996 car celles-ci provoquent des "distorsions de concurrence".

« Il n’aura fallu que quelques semaines, après les élections européennes, pour que les producteurs de fruits et de légumes découvrent une facette de la réalité de cette « Europe protectrice » sur laquelle ce sont fait élire les députés UMP et bien d’autres.

Le pouvoir de droite veut aujourd’hui faire rembourser par les agriculteurs des aides publiques qui servaient depuis 1992 à amortir les rudes crises que n’ont cessé de subir les producteurs.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche