Environnement

Explication de vote : qualité du carburant et énergies renouvelables

Basée sur le constat du mauvais bilan "climatique" des agrocarburants, cette révision a pour objectif affiché de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en intégrant les effets induits par l'utilisation croissante de terres agricoles pour la production des agrocarburants appelés "critère de changement indirect dans l’affectation des sols" (CASI – ILUC en anglais).

Cette révision proposait aussi de baisser de 10% à 6% la part (soutenue par le PE) des agrocarburants dans les carburants fossiles, contre 5% dans la proposition initiale de la Commission. Mais en réalité le "critère CASI" n'est pas pris en compte dans le calcul de la "qualité climatique" des agrocarburants et fera seulement l'objet d'un rapport de la Commission sur la base des informations fournies par les producteurs. C'est tout dire !

Interview à Eur@adionantes

Eur@adionantes m'a interviewé ce mardi 31 mars pour aborder la question des droits de l'Homme tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'UE. Il a aussi été question de la préparation de la conférence "COP21" sur le climat qui se tiendra au mois de décembre en Fance.

Voici le lien vers le podcast de l'émission : http://www.euradionantes.eu/blog/2015/03/31/18-03_marie-christine-vergiat

Explication de vote sur la résolution du Parlement européen concernant l'exploitation durable du bar

Comme d'autres espèces de poissons, les populations de bar, pêché principalement dans l'Atlantique nord entre l'Irlande et le Portugal, sont en baisse, le renouvellement de cette espèce étant menacé à terme si des mesures de régulation de cette pêche ne sont pas prises rapidement.

Cette pêche a la particularité de comporter une grande part de pêche récréative, et même surtout sportive, dont les prises représentent 25% du nombre total de captures. Afin d'assurer une meilleure gestion des populations de bar pour la préservation de ce type de poisson, la résolution demande à la Commission des mesures concrètes comme l’évaluation des stocks, un plan pluriannuel tenant compte des périodes de reproduction, l'étude de l'instauration de quotas de pêche.

Explication de vote : pour une pêche durable en Méditerranée

Les enjeux en matière de politique commune de la pêche ne manquent pas, surtout lorsqu'il s'agit de protéger la biodiversité marine et de s'assurer d'un développement durable y compris pour les pêcheurs.

Le projet de règlement soumis au Parlement porte sur la pêche en Méditerranée ; il entend promouvoir le développement, la conservation, la gestion rationnelle et l'utilisation optimale des stocks de ressources aquatiques vivantes. D'autres mesures favoriseront l'exploitation durable du corail rouge, la réduction des captures accidentelles d'oiseaux marins, de tortues marines et de cétacés et la conservation des phoques moines, requins et raies dans cette zone.

C'est donc la prolongation d'autres textes européens existants en matière de  protection de ces espèces.

Explication de vote : contre la fragilisation des législations relatives aux OGM

Avec ce rapport, le Parlement européen ouvre une brèche dans la protection contre les cultures d'organismes génétiquement modifiés.

Censé élargir les droits des Etats membres pour justifier une interdiction nationale ou régionale de la culture d’un OGM, il aboutira finalement à la fragilisation juridique de telles interdictions. En premier lieu, son manque de clarté ouvre la porte à des attaques en règles des entreprises semencières multinationales comme Monsanto contre les pays qui auront interdit la culture d’un de leurs OGM. Une brèche particulièrement problématique à l’heure où la création de tribunaux internationaux privés est négociée dans le cadre du TTIP.

Explication de vote : Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES)

Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES)

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) est un instrument international qui vise à protéger les espèces de faune et de flore menacées d'extinction.

Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES)

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) est un instrument international qui vise à protéger les espèces de faune et de flore menacées d'extinction.

Vote sur l'horticulture

On connait assez mal la place de l'horticulture et il est donc bienvenu que le Parlement européen s'en saisisse compte tenu de son importance dans la production agricole, qu'elle soit légumière, fruitière mais aussi florale. C'est particulièrement vrai dans la circonscription dans laquelle je suis élue. Cette résolution du Parlement européen ne nous épargne toutefois aucun des poncifs de l'agriculture intensive telle qu'elle est conçue et pratiquée dans l'UE depuis des décennies. Elle demande de renforcer la compétitivité du secteur horticole sur le marché mondial, de faciliter l'accès des producteurs aux marchés des pays tiers, d'intensifier les efforts pour aider le secteur, mais aussi de permettre la cisgénèse, technique OGM impliquant une moindre modification génétique que la mutagénèse. Sans oublier le recours aux produits chimiques.

Elle souligne aussi les besoins saisonniers élevés en main-d'œuvre du secteur horticole et de programmes efficaces pour disposer de la main-d'œuvre dont le secteur a besoin aux périodes clés de l'année.

Un des rares points positifs est de souligner son ancrage local et territorial et sa contribution à l'économie locale.

Vote sur l'évaluation des incidences de certains projets publics et privés sur l'environnement

En octobre 2012, la Commission européenne a présenté une révision de la directive de 2011 portant sur des projets publics ou privés nécessitant une étude d'impact environnemental (EIE) et ceux qui relèvent d'une procédure de vérification préliminaire. Cette proposition précise les critères de choix entre l'une ou l'autre procédure et liste une série de nouveaux projets pouvant y être soumis afin d'assurer la conformité avec les objectifs de l'Union Européenne en matière environnementale.

Le Parlement européen a adopté à une très large majorité l'accord conclu avec Conseil qui apporte quelques améliorations à la directive de 2012, comme l'introduction du principe d'incidence globale, d'une consultation publique, l'obligation pour le maître d'ouvrage de fournir un dossier de trente pages maximum résumant les principales informations liées au projet (par exemple les impacts sur les écosystèmes, l'utilisation de ressources naturelles, l'examen de solutions de substitution raisonnables, etc.).

Vote sur la sélection des végétaux

La sélection des végétaux, notamment dans le domaine agricole, est une action nécessaire afin de développer de nouvelles variétés de plantes pour assurer la sécurité alimentaire et tenter de répondre à la croissance démographique mondiale.
Mais le rapport d'initiative adopté le Parlement européen avec les voix du PPE, des conservateurs et d'une large majorité des libéraux et des sociaux-démocrates, ce mardi 25 février, prône une approche productiviste de l'agriculture et le développement des partenariats public-privé. Il demande à la Commission européenne d'élaborer une stratégie sur les intrants agricoles, soit l'utilisation des produits chimiques et phytosanitaires en agriculture.

Bien qu'il demande de préserver la diversité biologique, c'est une approche agro-industrielle qui prévaut alors que c'est une des causes majeures de la perte de biodiversité, une vision pour le moins éloignée de celle d'une agriculture durable et paysanne capable d'alimenter la population mondiale et respectueuse de l'environnement et de la santé.

Partenariat pour la mobilité UE-Tunisie : pile je gagne, face tu perds

04/03/2014 - Communiqué de presse - La Tunisie et l’Union européenne ont formellement signé hier un partenariat de mobilité, le septième du genre et le deuxième sur le pourtour méditerranéen après le Maroc en juin 2013. Les deux parties devraient s’engager dans une «  gestion commune et responsable des flux migratoires existants » selon la formule de la Commissaire Cecilia Wikström. Qu'entend-elle par là ?

Côté promesses, cet accord serait un prélude à des négociations sur une levée des visas pour les citoyens tunisiens désireux de voyager de l’UE, mais pour de courts séjours seulement (moins de trois mois) - les migrants auront donc toujours autant de mal à obtenir un visa de séjour plus long.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche