Environnement

Vote : Pour le programme d'action de l'UE pour l'environnement

J'ai voté en faveur de ce rapport car je souscris globalement à ses orientations et aux trois principales priorités du 7° Programme d'action pour l'environnement :
− mise en œuvre et renforcement de la législation environnementale,
− intégration des objectifs environnementaux dans toutes les politiques sectorielles,
− dimension internationale de la protection de l'environnement.

Les institutions européennes doivent tout mettre en oeuvre pour renforcer la législation environnementale et intégrer la protection de l'environnement dans les autres politiques de l'Union.

Vote : Stratégie de l'UE pour 2020 sur la biodiversité

A la suite de l'échec de la stratégie visant à arrêter l'érosion de la biodiversité en 2010 et répondant à la demande du Parlement européen exprimée en septembre 2010, la Commission européenne a présenté une nouvelle stratégie pour 2020. Ce rapport énumère un grand nombre d'actions mais celles-ci se cantonnent trop souvent à de bonnes intentions sans se donner les moyens, y compris financiers, de ses ambitions. De surcroît le rapport n'est pas assez critique vis-à-vis des outils actuels nuisant à la biodiversité notamment dans les domaines de la PAC et du commerce international.

Cette nouvelle stratégie ne me semble donc pas être à la hauteur des objectifs affichés.

Je me suis donc abstenue regrettant le manque d'ambitions de l'UE au regard du constat de plus en plus alarmant en matière de biodiversité.

Marie-Christine Vergiat

Vote : contre plus d'exportations de boeuf américain vers l'UE

J'ai voté contre la décision qui permet aux USA et au Canada d'exporter dans l'Union européenne davantage de viande bœuf contre l'abandon de droits de douanes sur certaines importations des Etats membres de l'Union. Les USA vont pouvoir doubler leurs exportations de viande de bœuf.

L'adoption de ce rapport met fin à un conflit du bœuf aux hormones qui durait depuis près de 20 ans. Mais on peut se demander si ce n'est-ce pas au prix de la sécurité alimentaire et de la santé des citoyens européens. Comme on peut craindre la remise en cause des mesures européennes prises dès 1988 pour interdire l'utilisation d'hormones de croissance utilisées dans les élevages de viande.

6ème forum mondial de l'eau a Marseille : L'eau ne peut être source de profit

Intervention 15 mars 2012 - Le 6ème forum mondial de l'eau est en cours. Les principaux acteurs du marché de l'eau s'y retrouvent. Ce n'est donc pas une plateforme unique de dialogue comme le dit la résolution du Parlement européen. A coté se déroule un forum alternatif dans lequel la question fondamentale est le droit à l'eau.

Car l'eau n'est pas un bien comme les autres, c'est un bien naturel, comme l'air ou le soleil. Elle est essentielle à la vie et pas seulement à celle des êtres humains.
L'eau n'appartient à personne. Elle n'est pas susceptible d'appropriation, même publique. Elle ne peut être source de profit.
Ce qui est en cause c'est la gestion de cette eau, de celle qui est utile aux être humain, et là les dérives des partenariats privés-publics sont dramatiques au sein de nos pays.

La GUE-NGL soutien le Forum alternatif mondial de l'eau

Le 6 mars j'étais la marraine d'une conférence organisée au Parlement européen avec le forum alternatif mondial de l'eau. L'occasion de lancer le débat avec différents acteurs de la société civile avant le Forum alternatif en lui même qui aura lieu à Marseille du 14 au 17 mars 2012.

Vote : Pour une meilleure politique énergétique en matière de développement

Le Parlement européen a aujourd'hui adopté un rapport sur la politique de développement lancée en septembre 2010 par l'ONU, sur "l'Accès universel à l'énergie d'ici 2030". Cet objectif part de l'idée que l'accès aux services énergétiques constitue un préalable fondamental à la réduction de la pauvreté et au développement humain durable, et doit notamment être intégré dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

J'ai voté pour ce rapport qui pose des principes positifs pour la gestion des deux principaux mécanismes de coopération de l'UE en matière d'accès à l'énergie : le Fonds européen de développement (FED) et Facilité de l'UE pour l'énergie. 
 
Ces fonds sont négociés avec les pays bénéficiaires dans le cadre d'accords bi-latéraux ou régionaux, sur le principe du co-financement.
 

Vote : Pour le rapport de José Bové sur la chaine de distribution des intrants agricoles

Ce rapport résulte d'une initiative du Parlement européen pour essayer de réorienter certaines politiques face aux déséquilibres de la chaîne de distribution des produits agricoles et notamment des matières premières céréalières et combustibles fossiles (dénommés intrants).

Le rapport de force largement défavorable entre les distributeurs et agriculteurs n'est plus à démontrer. Ils condamnent un grand nombre des seconds à la misère en ne leur permettant plus de vivre dignement de leur travail.

Ce texte demande donc que l'on rééquilibre la balance et que l'on promeuve une agriculture durable respectueuse de l'environnement grâce à une importation et à une utilisation limitée de ces produits intrants.

Vote : Pour la réglementation des produits biocides

J'ai voté en faveur du rapport du Parlement européen qui vise à règlementer la mise à dispositions des produits biocides, c'est-à-dire l'ensemble des produits qui servent d'une façon ou d'une autre à éliminer des organismes nuisibles pour l'Homme.

Ce rapport cherche à trouver un juste milieu entre l'utilisation de ce type de produits dès lors qu'ils peuvent améliorer la santé humaine et la lutte contre leurs effets négatifs sur l'environnement ou la santé.

A moyen terme, l'ensemble de ces produits devra passer par trois étapes d'évaluation pour mesurer sa dangerosité ou non (notamment cancérigènes ou néfastes pour le système endocrinien), avant d'être validé par l'Agence européenne des produits chimiques et de se retrouver sur le marché.

Vote : les déséquilibres de la chaîne d'approvisionnement alimentaire

Le Parlement européen, dans sa quasi-totalité, s'est accordé sur une résolution dénonçant les déséquilibres de la chaîne d'approvisionnement alimentaire (qui va du producteur agricole jusqu'au consommateur), et faisant des propositions pour y remédier.

Le Parlement européen fixe plusieurs objectifs :

- la promotion d'une production et d'une distribution respectueuse de l'environnement;

- la transparence quant aux droits de chacun des acteurs notamment en ce qui concerne les prix d'achat aux différents stades de cette chaîne ;

- la lutte contre les pratiques commerciales abusives et illégales, en particulier de la part des grossistes de l'agroalimentaire face à la multitude des petites et moyennes structures agricoles.

Vote : Pour un meilleur recyclage des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE)

J'ai voté en faveur de ce texte qui refonde une directive de 2008 afin de se fixer des objectifs plus ambitieux quant au recyclage des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE). Cette directive, bien qu'insuffisante à elle seule, va dans la bonne direction dans l'objectif d'une transformation écologique de notre société. Elle s'appuie sur un triple choix : produire des équipements durables, réutiliser au maximum les matériaux des produits en fin de vie, impliquer les acteurs locaux dans ce recyclage.

Encore faut-il que cette directive soit réellement mise en œuvre sur la base de critères précis comme :

- la création d' "installations commodes, y compris des points de collecte publics, où les ménages pourront déposer au moins gratuitement leurs déchets"

- la mise en œuvre par les Etats membres d'un minimum de collecte de 85% des  déchets d'équipements électriques et électroniques

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche