Mes chroniques

Après les résultats du 23 avril, je me suis permis un rêve

Retrouvez ma chronique publiée dans le Travailleur Alpin

Comment l’Europe a perdu tout sens du commun

Tribune parue dans Le Patriote (Édition de la Semaine du 2 au 8 décembre 2016)

L’Union européenne traverse une crise d’une ampleur inégalée dans son Histoire.

La "Jangal" de Calais est fermée : et après ?

Tribune parue dans Regards le 4 Novembre 2016

Derrière les mots et l’opération de communication, le démantèlement du camp de Calais n’a fait que déplacer le problème et démontrer, une nouvelle fois, l’absence d’humanité dans la gestion des migrants. Bilan.

Le démantèlement du bidonville de Calais [1] touche à sa fin et on peut en faire un premier bilan.

Quelques précisions après le vote de mon rapport sur migrations et droits de l’Homme

Ayant été interpellée sur le vote de mon rapport au Parlement européen après une polémique entre Benoit Hamon et Alexis Corbières, je me suis dit que le mieux était que je réponde moi même aux interrogations et que j'en profite pour amener quelques précisions. Les voici

J’ai lu avec beaucoup de surprise la petite polémique entre Benoit Hamon et Alexis Corbières au sujet du vote de mon rapport sur « Les droits de l’Homme et la migration dans les pays tiers » adopté le 25 octobre dernier au Parlement européen. Je n’interviendrai pas dans la polémique, cela ne m’intéresse pas.

Brexit, une sortie en trompe l’oeil ?

Paris, Septembre 2016: Je vous invite à lire ma dernière chronique publiée au Travailleur Alpin sur le Brexit

Une campagne haineuse xénophobe qui débouche aujourd’hui sur la perspective d’un renforcement de la dérégulation au Royaume Uni. Le oui britannique a résonné comme un coup de tonnerre. Le brexit n’était-il pas pourtant prévisible dans un des pays les plus europhobes de l’Union et où les gouvernements n’ont eu de cesse de se défausser de la crise en mettant à l’index les peuples du continent? Mr Cameron, l’ancien Premier ministre britannique, ne s’en est pas privé. Un pompier pyromane.

La Grèce de nouveau dans l’étau des créanciers - La Marseillaise

La Marseillaise, 7 mai 2016 : En janvier 2015, l’arrivée au pouvoir de SYRIZA a représenté un immense espoir. Nous avons tous suivis les bras de fer entre le gouvernement grec et les institutions européennes. Nous avons vu combien les tenants du dogme de l’ordo- libéralisme ont refusé toute concession au mépris du vote des citoyens grecs avant et après la victoire du « OXI ».

Il fallait faire plier ce gouvernement qui osait les défier.

On peut ne pas partager, voire rejeter les choix d’Alexis Tsipras mais sans pour autant oublier dans quel contexte d’asphyxie financière orchestrée par les créanciers, ils ont été faits et savoir pointer les vrais responsables.

Nous ne sommes pas Grecs et la Grèce n’est pas la France. Quelle solidarité avons-nous été capable de leur manifester ?

L’Union européenne est-elle en train de s’autodétruire ? - chronique pour le Travailleur alpin

Travailleur alpin, mai 2016 : Où va l’Union européenne ? Est-elle en train de se désagréger ? Certains penseront tant mieux. Pourtant dans un monde de plus en plus multipolaire, le repli national ne peut être la solution.

Les décisions absurdes économiquement et mortifères sur le plan humain tant en matière sociale que « migratoire » s’accumulent. Les « valeurs européennes » telles que décrites dans la Convention européenne des droits de l’Homme et dans la Charte européenne des droits fondamentaux ne sont plus que des chiffons de papier.

Aucun dirigeant européen ne semble plus avoir la moindre vision d’avenir pour l’Europe.

Ne plus se taire - La Marseillaise

Vendredi 22 avril 2016: Voici le numéro deux de mes chroniques publiés à la Marseillaise, où j'exprime ma colère après le dernier grand naufrage qui a fait près de 500 morts le weekend dernier. 

Près de 500 personnes seraient mortes en Méditerranée au large des côtes libyennes le week-end dernier.
Un nouveau naufrage qui ne semble guère avoir suscité d’émotion. Pourtant, parmi eux des femmes et des enfants dont un bébé de deux mois. Plus de 1 600 personnes morts depuis le début de l’année, un record jamais atteint. Avec l’arrivée de l’été, les tentatives désespérées de passage vont se multiplier.

Un autre regard

Voici ma première chronique publié à « La Marseillaise ». Elle fait partie d'un ensemble de chroniques bimensuelles qui seront publiées dans ce journal.

Au moment où j’écris cette première chronique, je voudrais d’abord remercier « La Marseillaise » de m’offrir la possibilité de m’exprimer régulièrement dans ses colonnes pour parler d’Europe.

De quoi l'Europe est-elle le nom ? - chronique pour le Travailleur alpin

Travailleur alpin, avril 2016 : Les terroristes ont une nouvelle fois frappé en Europe, touchant symboliquement l'UE en son cœur, à Bruxelles, notamment à une station de métro située à mi-chemin entre Parlement et Commission européenne.

Plus de 30 morts, des dizaines de blessés, certains dans un état grave ; le bilan va sûrement s'alourdir.

Passé le moment d'émotion, c'est bien sûr aux victimes et à leurs familles qu'il faut penser et à toutes celles et tous ceux qui étaient sur les lieux et resteront traumatisés.

La peur est la réaction la plus immédiate et la plus normale qui soit. Surtout quand on se dit que cela peut se reproduire à tout moment, n'importe où ! Et c'est exactement ce que cherchent ceux qui commanditent ces horreurs.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche