A la une

"Messieurs Finkielkraut, Bussereau, Joffrin, vous savez ce qu’elle vous dit la Seine-Saint-Denis ?"

J'ai signé la tribune du Bondy Blog publiée le 13 décembre dernier en réaction aux propos honteux tenus par certaines personnalités publiques sur la prétendue absence des habitants de Seine-Saint-Denis à l’hommage rendu à Johnny Hallyday.

"Plusieurs maires, députés, conseillers municipaux, départementaux et régionaux de Seine-Saint-Denis et de région parisienne prennent la plume pour dénoncer les propos tenus par trois personnalités publiques sur la prétendue absence des habitants du département à l’hommage rendu à Johnny Hallyday. Des propos que ces élu.e.s jugent “gravissimes“

Soutien à Nicole Briend, poursuivie par BNP Paribas

J'apporte mon soutien à Nicole Briend, militante d’Attac, poursuivie par BNP Paribas pour avoir participé à une action non-violente de « fauchage de chaises » dans une agence de la banque en mars 2016.

J'ai signé l'appel publié par Libération le 14 décembre dernier pour la relaxe de Nicole Briend. Le lendemain, BNP Paribas a annoncé renoncer à une demande de réparation. Mais la plainte contre Nicole Briend est maintenue en vue de son procès procès le 6 février prochain.

Je souhaite donc renouveler mon soutien à Madame Briend, j'appelle à sa relaxe et je vous invite à manifester votre solidarité en signant l'appel ici.

Explication de vote sur l'exercice du droit d'auteur et des droits voisins applicables à certaines diffusions en ligne d'organismes de radiodiffusion et retransmissions d'émissions de télévision et de radio

Le vote du Parlement européen ne portait pas sur le fond du texte, c'est à dire sur le droit applicable à la fourniture transfrontière de services en ligne mais sur le mandat de négociation, c'est à dire la possibilité de négocier avec le Conseil et la Commission sans vote formel du Parlement européen ce à quoi je suis toujours opposée.

Mais après un important de travail de lobbying le fond et la forme étaient pour le moins mêlés.

Aujourd'hui, la territorialité des droits prévaut, c'est à dire la loi sur les droits d'auteur de chaque État membre tout comme la nécessité d'acheter les droits dans chaque État membre pour diffuser une émission.

Explication de vote sur l’utilisation d’acide phosphorique, de phosphates, de diphosphates, de triphosphates et de polyphosphates dans les broches de viandes congelées verticales

Ce sujet très médiatisé a fait couler beaucoup d’encre laissant à tort croire à une interdiction de la viande de Kebabs.

Le Parlement européen a été saisi d'une objection déposée par le groupe de Verts à une dérogation d’un règlement portant sur l’interdiction de phosphates dans les viandes congelées.

Des études font craindre un risque pour la santé. Or, actuellement, il est permis d’ajouter ces substances dans de nombreuses denrées alimentaires dont effectivement les kebabs mais pas eux seuls.

L’objection a été rejetée avec 373 voix pour l’interdiction, 273 contre et 30 abstentions, car elle nécessitait une majorité qualifiée des 2/3.

Explication de vote : sur l'accord de partenariat et de coopération renforcé UE-Kazakhstan

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'Etat de droit et les droits de l'Homme sont assez loin des standards même minimaux au Kazakhstan mais c'est un acteur clé pour le pétrole et de gaz de l’Union européenne. L'UE et ses Etats membres veulent donc en faire un partenaire privilégié pour s'y approvisionner en hydrocarbures et mieux contourner la Russie.

C’est donc sans surprise que le Conseil a souhaité faire approuver par le Parlement européen un accord de partenariat et de coopération renforcé avec ce pays.

La résolution du Parlement européen met l'accent sur la question des droits de l’Homme et des droits de l’environnement et notamment amélioration des droits sociaux, protection des syndicats indépendants, développement durable, gestion de l’eau dans le bassin de la mer d’Aral.

Mais ses belles déclarations n'auront sans doute que peu d'influence sur la stratégie hypocrite de l'UE.

Explication de vote sur la citoyenneté de l’Union : renforcer les droits des citoyens dans une Union du changement démocratique

L’actualité du Brexit nous alerte sur les conséquences pour les droits des 3 millions de citoyens européens résidant au Royaume-Uni. Plus que jamais, il est indispensable de rappeler l’importance des droits liés à la citoyenneté de l’Union, notamment le droit de circuler librement.

A la suite de la publication du rapport 2017 de la Commission européenne sur la citoyenneté de l’Union, le Parlement européen vient d’adopter un rapport pour « renforcer les droits des citoyens dans une Union du changement démocratique ».

Explication de vote : sur la situation des Rohingyas

Le 14 décembre 2017, le Parlement européen a voté une nouvelle résolution sur la situation dramatique des Rohingyas en Birmanie et notamment dans l’État du Rakhine où ces derniers subissent une répression sans doute sans précédent par l’armée birmane.

Depuis août 2017, plus de 646 000 Rohingyas ont fui vers le Bangladesh.

Explication de vote : Rapport annuel 2016 sur les droits de l’Homme et la démocratie dans le Monde et la politique de l’UE en la matière

Comme chaque année, le Parlement européen (PE) a adopté son rapport sur l’état des droits de l’Homme dans le monde.

Ce rapport, tout en étant porté par une rapporteure PPE, a été le fruit d'un vrai travail collectif avec les rapporteurs fictifs. Nombre de mes propositions ont été intégrées. Il me parait être un des meilleurs de ceux que j'ai été amené à examiner depuis mon élection en 2009.

Explication de vote : Vers une stratégie pour le commerce numérique

La numérisation du commerce international soulève des enjeux importants en ce qui concerne la production et les modèles de services, qui transforme les emplois existants et précarise les conditions de travail.

 Ce rapport d'initiative avait pour objectif de tenter de faire des propositions pour définir un cadre juridique permettant de "concilier l’évolution rapide des marchés avec les droits des consommateurs (...) et la défense les droits de l’homme".

Explication de vote : Résolution sur la situation en Afghanistan

Depuis 1978, l'Afghanistan est ravagé par des interventions extérieures. Le pays est aujourd'hui classé à la deuxième place parmi les pays les moins sûrs au monde.

Les Talibans sont toujours là et sont désormais en concurrence avec Daesh.

Les conflits ont déplacé plus de 1,5 millions de personnes  à l’intérieur du pays et près de 3 millions d'Afghans ont fui vers le Pakistan et l’Iran.

L'UE a dépensé des sommes colossales dans le pays : près de 130 milliards de dollars dont 756 millions d’euros d'aide humanitaire.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche