A la une

Accords et coopération avec les pays tiers : Renforcer la coopération... mais pas n'importe comment !

Je me suis exprimée en Commission LIBE le mardi 28 novembre 2017 dans le cadre d'un second panel "Partenariats pour la mobilité - instrument de dialogue et de coopération avec les pays partenaires".

L'occasion pour moi de m'adresser à Mr Tahar CHERIF, Ambassadeur de la Tunisie à Bruxelles, et d'exprimer mes impressions et désaccords avec la politique actuelle de l'Union en matière de coopération avec les pays tiers, notamment avec la Biélorussie, pour la gestion des migrations et les politiques de retour.

Retrouvez cette vidéo ici

Accords et coopération avec les pays tiers : La frontière de l'UE toujours plus au Sud

Je me suis exprimée en Commission LIBE le mardi 28 novembre 2017 dans le cadre d'un premier panel "Cadre de partenariat sur la migration - renforcer la coopération".

J'ai exprimé mon profond mécontentement face aux politiques actuelles de l'Union européenne en matière migratoire, notamment quant à la tendance à externaliser les frontières de l'Union. Quand nous aurons de plus en plus de rapports qui nous diront qu’il y a plus de morts dans le Sahara qu’il n’y en a eu dans la Méditerranée, comment allons-nous réagir, qu’allons-nous dire ? Nous allons déplacer les politiques encore plus au Sud ? Ça ne marchera pas !

Retrouvez cette vidéo en ligne ici.

Le "scénario manquant" : Pour redonner du sens à l’idée européenne

Je vous invite à lire l'article que j'ai écrit pour La Marseillaise suite au Forum de Marseille qui a rassemblé les forces progressistes de l'Europe les 10 et 11 novembre 2017.

Le "scénario manquant" : Pour redonner du sens à l’idée européenne

Egalité des sexes et autonomisation des femmes : mes propositions en vue du prochain rapport

Je suis intervenue jeudi 23 novembre 2017 en sous-commission DROI sur l'égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

J'ai notamment souhaité rappeler la question de la protection des droits économiques et sociaux et la question de la protection des personnes vulnérables. Je souhaite aussi que l'on accorde une place particulière à la protection des femmes et des filles migrantes dans le rapport à venir. Enfin je tiens à ce que l'on mentionne la Convention d'Istanbul pour la lutte contre les violences à l’égard des femmes.

Retrouvez cette intervention ici

Accaparement des terres : les conséquences des accords de libre-échange sur les droits des peuples autochtones

Je suis intervenue ce jeudi 23 novembre 2017 en sous-commission DROI au sujet du rapport en cours sur la violation des droits des peuples autochtones dans le monde, y compris l'accaparement des terres.

Retrouvez cette intervention ici

Migration, jeunesse et développement humain : le droit à la mobilité doit être une réalité pour tous

J'ai pris la parole lors de la table-ronde sur le thème "Migration, jeunesse et développement humain" organisée dans le cadre de la Conférence de haut niveau vers un partenariat renouvelé avec l'Afrique, ce mercredi 22 novembre au Parlement européen.

Nous avons besoin de voies légales de migration pour l’Afrique comme il en existe pour les autres continents. L’Europe vieillit,  l’Afrique est jeune, nous avons mutuellement besoin des uns et des autres.

Alors il faut des accords de mobilité et non pas seulement des accords de réadmission. Le droit à la mobilité doit devenir une réalité pour l’ensemble de la population de la planète et pas seulement pour un tiers d’entre elle.

C’est cela respecter l’article 1er de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Retrouvez cette vidéo ici

Lutte contre les inégalités : un rapport en faveur des droits des réfugiés

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 16 novembre 2017 sur la lutte contre les inégalités comme moyen d'action pour stimuler la création d'emplois et la croissance

Ce rapport fait de la lutte contre les inégalités un moyen d’action pour stimuler la création d’emplois et la croissance. Plusieurs propositions de la GUE/NGL ont été intégrées, le rapport fait donc un ensemble positif de mesures sociales, malgré la pression contraire de la droite européenne.

Le rapport englobe la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, l'amélioration des conditions de vie et de travail, le renforcement des droits syndicaux et des travailleurs et propose une meilleure coordination des politiques sociales.

Lettre à la Haute Représentante F. Mogherini pour Nuriye Gülmen et Semih Özakça

Je m'associe pleinement à cette lettre à l'attention de la Haute Représentante Federica Mogherini sur le sort de Nuriye Gülmen et Semih Özakça, deux citoyens turcs qui ont entamé une grève de la faim pour protester contre leur licenciement arbitraire.

Leur état de santé a atteint un stade critique et il est inconcevable que l'Union européenne reste muette face à l'injustice dont ils sont victimes de même que tant d'autres citoyens turcs.

---

Madame la Haute Représentante,

Nuriye Gülmen, une universitaire, et Semih Özakça, un enseignant d'école primaire, sont deux des 200.000 employés publics qui ont été arbitrairement et illégalement licenciés par décret depuis l'imposition de l'état d'urgence en Turquie le 20 juillet 2016.

Liberté d'expression au Soudan : une résolution bien en deça de la situation des droits de l'Homme au Soudan

Je me suis exprimée ce jeudi 16 novembre 2017 au sujet de la liberté d'expression au Soudan et notamment le cas de Mohamed Zine El Abidine.

Monsieur le Président, le groupe GUE/NGL ne s’est pas associé à cette résolution, non pas que le cas de M. Zine El Abidine ne soit pas symbolique des violations de la liberté de la presse au Soudan, une presse qui subit sans cesse censure directe ou indirecte, via notamment la confiscation régulière de journaux, mais parce qu’elle n’est pas à la hauteur des violations des droits de l’Homme perpétrées dans ce pays.

En Libye, c’est la loi des milices. Les garde-frontières formés par l’UE ne contrôlent pas grand chose

Délégation en Tunisie, Libye, migration, accords de réadmission, droits de l'Homme...

J'ai été interviewée par B2 Bruxelles 2, retrouvez mon interview ici 

La députée de gauche unie, Marie-Christine Vergiat (GUE / NGL, FR) a été avec six autres eurodéputés de la commission des Libertés publiques, en Tunisie, du 18 au 22 septembre, pour évaluer la coopération en matière de gestion des migrations » entre l’Union européenne et ce pays mais aussi la Libye voisine. Son point de vue...

Pourquoi être allée en Tunisie et pas en Libye ?

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche