A la une

Article de la Marseillaise : "Il faut s'attacher à construire le plan A"

J'étais présente le dimanche 24 septembre à Marseille pour participer à la "tchatchade" du Festival international du dessin de presse de l’Estaque.

Retour sur mes impressions sur la liberté de la presse menacée, la dernière déclaration de Juncker et les institutions européennes...

Délégation de la Commission LIBE en Tunisie

Je me suis rendue avec la délégation de la Commission LIBE en Tunisie du 18 au 22 septembre.

Solidarité avec Ahmet Sik et les journalistes de Cumhuriyet

Ma solidarité avec Ahmet Sik, un des 18 journalistes de Cumhuriyet dont le procès a lieu actuellement en Turquie

Interview sur les manquements à l'accueil des réfugiés au sein de l'UE

J'ai été interviewée mercredi 5 Juillet par Radio MNE sur la question du manque d'accueil des réfugié-e-s dans les États membres de l'UE. L'occasion pour moi de revenir sur le contexte de ces manquements au droit international et de rappeler quelques vérités.

Droits des femmes, le combat continue

Le 4 Juillet, jour de l'hommage rendu par le Parlement européen à Simone Veil, je débattais avec Christine Revault d'Allones (S et D), Michèle Rivasi (Verts-ALE)  sur la régression inquiétante des droits des femmes dans des pays européens, et la façon d'organiser la riposte. Un débat organisé par l'Humanité et animé par Jean-Jacques Régibier.

Communiqué de presse : Devoir d’accueil et de protection : Il y a urgence à agir pour que cesse le déni d’humanité

Le « candidat Macron » disait à Calais qu’il fallait « agir avec humanité ».

Le président Macron a réaffirmé au Conseil européen de ce 23 juin à Bruxelles qu’il fallait « accueillir des réfugiés car c’est notre tradition et notre honneur ».

Le Défenseur des Droits, Jacques Toubon, a manifesté ses plus vives inquiétudes quant au « déni d’humanité » des migrants présents à Calais qui ne disposent même pas d’un accès pérenne à l’eau, ni de distributions de repas adaptées à leurs besoins.

Changer notre regard sur les migrations

Je suis intervenue en commission LIBE le 22 Juin dans le débat sur la déclaration de New York sur la protection des migrants face à Louise Arbour, Représentante spéciale des Nations Unies pour le Secrétariat Général pour les migrations internationales. L'occasion pour moi de rappeler le contexte global des migrations, très largement ignoré, et de dénoncer l'instrumentalisation raciste et xénophobes que font de nombreux dirigeants "occidentaux" des migrations dites "du Sud".

Contrôles au faciès, militarisation des frontières: la France pionnière en régression des droits de l'Homme?

Je suis intervenue dans le débat sur la prolongation du contrôle temporaire des frontières intérieures dans des circonstances exceptionnelles mettant en danger le fonctionnement général de l'espace Schengen. Une recommandation est en cours de rédaction. La France n'y est pas citée, m'a-t-on expliqué, parce que c'est dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et non dans le cadre de la gestion des flux migratoires qu''elle a mis en place des contrôles des migrants aux frontières depuis la COP21 et qu'elle les pratique d'une façon absolument contraire aux droits de l'Homme. Un contrôle migratoire absolument discriminatoire a pourtant bien lieu sous couvert de lutte contre le terrorisme!
La Commission m'a annoncé qu'un travail était en cours de réalisation concernant le cas français. J'espère que mes remarques seront prises en compte comme il se doit.
Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche