A la une

warning: Creating default object from empty value in /home/kingbep/eurocitoyenne/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Citoyenneté européenne: l'UE doit avoir plus d'ambitions !

Communiqué de presse - Marie-Christine Vergiat - Députée européenne Front de gauche - Membre de la commission Culture et éducation - Bruxelles 29 février 2012

Je me félicite de l'adoption à une très large majorité de l'avis législatif que j'ai présenté sur l'Année européenne des citoyens 2013 ce matin par la commission "Culture et éducation" du Parlement européen. Les propositions que j'ai faites ont quasiment toutes été retenues. J'espère qu'elles pousseront la Commission européenne et le Conseil à sortir de la vision étroite de la citoyenneté qui est la leur et à saisir l'occasion de cette année européenne pour ouvrir largement le dialogue avec les citoyens et leur permettre de mieux participer à la vie démocratique de l'Union européenne.

Je me félicite tout particulièrement de l'adoption de l'amendement visant à augmenter le budget alloué à cette année européenne de 1 million à 5 millions d'euros. Il serait, en effet, incompréhensible de se fixer des objectifs ambitieux sans se donner un minimum de moyens pour les atteindre. 

Hongrie : le Parlement européen condamne les dérives du régime d'Orban

Communiqué de presse de Marie Christine Vergiat - Députée européenne Front de gauche - membre de la commission libertés civiles, justice et affaires intèrieures - Strasbourg 16 février 2012

Une majorité du Parlement européen a permis aujourd'hui l'adoption d'une résolution qui condamne les menaces sur les libertés fondamentales en Hongrie par le gouvernement et la majorité politique de M. Orban. Lui qui s'était présenté devant les députés européens en janvier n'a pas réussi à convaincre du respect des valeurs et principes démocratiques par la nouvelle Constitution et les différentes lois adoptées à la suite de celle-ci.

Le Parlement européen dénonce dans ce texte les dangers qui pèsent aujourd'hui en Hongrie sur  l'exercice de la démocratie, l'état de droit, les possibilités de réelle alternance politique, le pluralisme et la liberté des médias, l'indépendance de la justice et le respect et la protection des droits de l'Homme et des droits sociaux.

C'est donc une condamnation claire du gouvernement Orban.

Conférence presse de retour de Turquie - vagues d'arrestations

Je vous invite à regarder la vidéo de la conférence de presse réalisée au Parlement européen sur les droits des kurdes. il s'avère que j'étais présente ce lundi à Diyarbakir lors des arrestations massives de syndicalistes. Attention cette vidéo est en plusieurs langues. mon intervention se trouve à la 16 minutes environ.

Mon Intervention :

Silence glacial des responsables européens

Alors que plusieurs centaines de personnes sans-abris sont mortes depuis le début de la vague de froid, l'inaction des dirigeants européens est insupportable. Alors qu'ils se targuent d'objectifs ronflants, lorsqu'il est question d'agir, les bonnes volontés se font rares dans les institutions européennes. Je vous invite à lire cet appel inité par Karima Delli pour exiger que les beaux discours de lutte contre la pauvreté et de lutte contre le sans-abrisme soient suivis d'actes.

Appel pour une stratégie de l’UE pour les personnes sans-abris

Vote : Contre la résolution du Parlement européen sur le Traité de l'austérité

Face à une attaque sans précédent contre la souveraineté populaire, le Parlement européen a aujourd'hui voté une résolution qui dit bien peu de choses. Les chefs d'Etats réunis à Bruxelles cette semaine se sont mis d'accord sur un projet de Traité comportant :
- l'intégration de la règle d'or dans la Constitution des Etats
- la règle de la majorité qualifiée inversée (un Etat qui ne respecte pas les critères de Maastricht peut être sanctionné par une minorité d'Etats)
- la mise en place d'un mécanisme automatique de correction des budgets des Etats même si les critères pris en compte comme les institutions chargées du contrôle restent à préciser... par la Commission.

La GUE/NGL s'est une nouvelle fois opposée à ce déni de démocratie et je regrette que les autres groupes dit de gauche se soient ridiculisés étalant leurs divisions; les Français ayant très majoritairement fait le choix de l'abstention à de rares exceptions.

Face à un tel transfert de souveraineté, sans la moindre implication des peuples, le Parlement européen se borne à demander la présence du président du Parlement européen lors des réunions des sommets de la zone euro.

La présentation de mon avis sur l'Année Européenne de la citoyenneté

Voici la présentation de mon avis sur le projet de résolution relatif à l'Année Européenne de la citoyenneté en commission culture et éducation du Parlement européen le 24 janvier 2012

Mes chers collègues,

Il me revient de vous présenter aujourd'hui le projet d'avis législatif relatif à l'Année européenne de la citoyenneté que devrait être l'année 2013. D'abord, ce projet d'avis se situe dans la droite ligne du rapport que nous venons d'adopter sur les obstacles à la citoyenneté, présenté par notre collègue M. Lokkegaard. 2013 sera l'année du 20éme anniversaire de l'instauration de la citoyenneté européenne et précédera l'année de renouvellement du Parlement européen.

 

Cela devrait donc être un moment fort pour valoriser la citoyenneté européenne sur la base de l'article 1er du Traité de Lisbonne qui présente le-dit Traité comme "une nouvelle étape dans un processus créant une Union sans cesse plus étroite entre les peuples de l'Europe, dans laquelle les décisions sont prises dans le plus grand respect possible du principe d'ouverture et le plus près possible des citoyens".

Les faits sont là pour nous montrer ce qu'il en est mais tel n'est pas l'objet de notre discussion.

Processus de Bologne: la commission "Culture et éducation" persiste et signe !

Hier, la commission "Culture et éducation" du Parlement Européen a adopté un rapport sur "La contribution des institutions européennes à la consolidation et au progrès du processus de Bologne". Si de belles intentions sont affichées dans ce rapport comme la lutte contre les discriminations, la nécessité d'un enseignement accessible "aux catégories défavorisées" ou encore la volonté de faciliter les échanges à l'étranger pour les étudiants et les enseignants, le compte n'y est toujours pas.

C'est toujours le même leitmotiv qui est mis en avant. Il faut sans cesse renforcer les liens entre universités et entreprises, y compris maintenant dans l'élaboration des programmes.  Pourtant, c'est cette logique qui est aujourd'hui mise en échec dans presque tous les pays de l'Union Européenne, le "partenariat" entreprises/universités se traduisant trop souvent par la subordination  des dernières aux premières au motif de s'adapter toujours plus aux besoins immédiats du marché.

Hongrie : séance un peu surréaliste au Parlement européen

Communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat - Députée européenne Front de gauche - membre de la commission libertés civiles justice et affaires intérieures - 18 janvier 2012

A-t-il vraiment été question de démocratie, d'Etat de droit et de droits de l'Homme ? Un Premier ministre d'un Etat membre a fait le déplacement pour venir s'expliquer dans l'enceinte démocratique de l'Union européenne. C'est une chose assez inhabituelle pour qu'elle soit notée. Nous aurions pu nous en réjouir. Si nous ne savions pas que cela sera exploité à des fins de politiques purement intérieures. De quoi a-t-il été question ? D'une Constitution votée, à la va-vite, en quelques semaines, par un gouvernement profitant d'une écrasante majorité qui est une majorité de circonstances.

Une Constitution, adoptée en avril dernier, entrée en vigueur depuis le 1er janvier.

A toutes et à tous, je présente tous mes vœux au seuil de cette nouvelle année

Un tel souhait peut paraître un peu décalé après une année 2011 si dure pour tant d'hommes et de femmes qui vivent dans ce pays. Tout au long de cette année, Nicolas Sarkozy et ses homologues européens se sont attaqués à tout ce qui ressemblait de près ou de loin à de la solidarité. Sont particulièrement touché(e)s celles et ceux qui sont déjà les plus stigmatisé(e)s (Roms, sans-papiers, pauvres et précaires), sont pointé(e)s du doigt les peuples qui subissent une crise dont ils ne sont pas responsables, sont rognés les revenus déjà faibles des retraités, des étudiants, des salariés...

Mais je crois que les choses ne sont jamais figées et que l'espoir doit toujours être de mise. Ce que nous a magnifiquement rappelé en début d'année 2011 le peuple tunisien et toutes celles et ceux qui lui ont emboîté le pas dans ce qu'il est convenu d'appeler "Le Printemps arabe".

L'année 2011 est à jamais marquée du sceau de leurs révolutions démocratiques et sociales et du mot d'ordre qui fut le leur : dignité!

Camp Achraf : l'urgence de la situation

Intervention 15-12-2011 - Monsieur le Président, je ne m'exprimerai pas sur l'assassinat de M. Rafiq Tagi, pas plus que sur la situation des droits de l'homme en Azerbaïdjan. J'ai déjà eu l'occasion de le faire dans cet hémicycle. Je voudrais ici regretter, une fois encore, le choix de nos urgences et la façon dont nous les traitons. Je voudrais parler de la situation des réfugiés du camp d'Ashraf: 3 500 personnes sont actuellement dans ce camp, dont 1 000 femmes et de très nombreux enfants.

 Les États-Unis viennent d'annoncer le retrait de leurs troupes au 31 décembre 2011; je ne le regrette pas mais je me dis qu'à partir de cette date, plus aucune protection ne sera assurée aux réfugiés du camp d'Ashraf.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche