Immigrations/Asile

Interview dans l'Humanité - Quand l’UE sous-traite sa politique migratoire aux tyrans

Depuis le processus de Rabat en 2006, les pays européens demandent à divers pays du Sud de gérer des camps où sont triés les demandeurs d’asile.

 

« La France n’est pas à la hauteur des enjeux » - entretien dans l'Humanité

Emilien Urbach de l'Huma m'a interviewée ce vendredi 11 septembre 2015 sur l'évolution des politiques migratoires des pays membres de l’Union. Voici le compte-rendu de l'entretien :

Face à l’indignation populaire, les politiques migratoires des pays membres de l’Union sont en train d’évoluer. Pour Marie-Christine Vergiat, députée européenne Front de gauche, nos dirigeants doivent faire mieux.

Surfant sur l’émotion populaire, la plupart des responsables politiques français et européens tentent, depuis une semaine, de faire preuve de bonne volonté sur la question des exilés. Des grands mots qui ne doivent pas faire illusion, tempère Marie-Christine Vergiat, députée européenne du Front de gauche.

 

Respecter le droit international pour tous les migrants - tribune dans L'Humanité

Avec Geneviève Garrigos( présidente d’Amnesty International France), Karima Delli (députée européenne Europe Écologie du Nord-Ouest) et Olivier Faure (député de Seine-et-Marne, porte-parole de PS), j'étais interrogée par l'Humanité de ce 7 septembre 2015 sur le thème "Migrants : quelle réponse politique l'Europe doit-elle mettre en oeuvre ?". Voici ma contribution :

Les conflits qui perdurent dans plusieurs zones du monde provoquent une crise humanitaire sans précédent. Plus de 60 millions de déplacés en 2014 dans le monde, 42 500 personnes par jour selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Après l’émotion, il est urgent de changer de politique - article dans l'Humanité

Après le choc de la photo de l'enfant exilé mort noyé sur une plage turque, l'Humanité m'a interviewée ce 4 septembre 2015 sur la nécessité de sortir du compassionnel et la possibilité d'un réveil citoyen :

La photo d’un enfant exilé mort noyé sur une plage turque a suscité une nausée collective face à l’égoïsme des pays de l’Union européenne. La solidarité reste une valeur importante pour de nombreux citoyens. Ils exhortent les dirigeants européens à sortir des logiques de rejet de l’étranger.

La petite "humanité" de Manuel Valls - L'Humanité

A l'occasion du déplacement à Calais de Manuel Valls le 31 août 2015, Pierre Duquesne de l'Humanité m'a interrogée sur le décalage entre les belles paroles et les mesures effectives du gouvernement :

À Calais, hier, le premier ministre a répété qu’il fallait accueillir les réfugiés. De belles paroles. En pratique, il promet 120 tentes et d’accentuer la chasse aux migrants économiques...

Calais : Humanité et fermeté : l'art et la manière de concilier l'inconciliable

Alors qu'au moins 10 personnes sont mortes à Calais au cours de l'été, dont deux femmes, deux adolescents et un bébé mort une heure après sa naissance et que le nombre de ceux et celles qui meurent en Méditerranée atteint des records absolus, Manuel Valls et Bernard  Cazeneuve, accompagnés de deux commissaires européens, Frans Timmermans et Dimitris Avramopoulos, se sont déplacés aujourd'hui à Calais afin, nous disent-ils, de "témoigner de l’entière mobilisation de la Commission européenne" quant à la crise humanitaire qui touche désormais un nombre croissant d'Etats membres de l'Union européenne.

Les uns et les autres disent désormais qu'on ne refoulera plus jamais ceux qui ont besoin de protection. Dont acte. Il était temps et espérons que ce ne sera pas encore une fois juste de belles paroles. Il ne s'agit là que de respecter le droit international et tout particulièrement la Convention de Genève. Il s'agit de faire face aux conséquences des situations de conflit en Afrique et au Proche Orient dont certains Etats membres de l'Union européenne sont largement responsables notamment par leur engagement dans les guerres en Irak et en Lybie.

"Fête de l'Humanité, la Fête de la solidarité avec tous les réfugiés" - l'Humanité

En préparation du premier débat nocturne de l'Agora de l'Humanité, vendredi 11 septembre, consacré au thème "Migrations, un défi d'humanité", Pierre Duquesne de L'Humanité m'a proposé un entretien dont voici le compte-rendu :

«Témoigner. Décrypter. Déconstruire. » Tels seront les maîtres mots de la soirée de solidarité avec les migrants, organisée à l’agora de la Fête de l’Humanité, le vendredi 11, à 19 heures.

A Calais, la frontière tue de plus en plus

Depuis le 1er juin, au moins 10 personnes sont mortes à Calais, dont deux femmes, deux adolescents et un bébé mort une heure après sa naissance,  sa mère ayant chuté d’un camion.

En 2014, il y a déjà eu seize morts à Calais. Aujourd'hui,  il est d'un par semaine.

Ils sont syriens, soudanais, érythréens, afghans. Ils ont, pour une grande majorité d'entre eux, échappés aux violences et aux conflits dans leur pays d'origine,  à la violence des passeurs, à la traversée du désert libyen, aux naufrages en Méditerranée et ils sont morts en France, sur le sol européen, en tentant de traverser la dernière frontière avant l'Angleterre.

Evacuer, disperser, arrêter, enfermer, ça suffit ! - communiqué de la LDH

Je retranscris ce communiqué de la LDH dont je partage totalement le positionnement. Cette opération policière est scandaleuse et indigne d'un Etat de droit : l'essentiel des personnes concernées sont des Erythréens et des Soudanais - autrement dit, des demandeurs d'asile. Est-ce une façon de faire valoir leurs droits comme a osé le prétendre la Préfecture de Paris ? Ces méthodes et dérives sont indignes de la France, je suis atterrée.

Quelques jours après l’évacuation du campement de la Chapelle à Paris, la majorité de ses occupants se retrouvent à la rue. Privés de contacts, de soutiens, des aides dispensées par les associations, ils tentent de se retrouver dans plusieurs arrondissements pour réorganiser leur survie.

Il existe des alternatives aux quotas de réfugiés - tribune dans l'Humanité

L'Humanité de ce 29 mai 2015 publie ma tribune intitulée "Il existe des alternatives aux quotas de réfugiés", dans ses colonnes "Débats" :

Une politique des quotas ne peut pas être la seule réponse en termes de politique migratoire, pour laquelle il faut avoir une vision globale. La proposition de la Commission européenne ne concerne d’ailleurs que les «demandeurs d’asile qui ont manifestement besoin de protection internationale». Ce n’est donc qu’une réponse de solidarité interne à l’UE pour faire face à la crise humanitaire qui se joue en Méditerranée, une façon de déverrouiller le veto des États membres, afin que ceux-ci se répartissent les efforts nécessaires.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche