Education populaire

Les candidats face aux associations: les vidéos des rencontres

Samedi 10 mars 2012 à Saint-Denis à l'invitation de la CPCA, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Hollande, François Bayrou, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon ont accepté de répondre aux questions des associations. Devant 500 responsables associatifs, Guillaume Tatu, journaliste, les a interrogés pendant une vingtaine de minutes sur leur vision et leurs propositions pour le développement de la vie associative pour les cinq années à venir. Pour consulter les vidéos : Les candidats face aux associations

 

« Le français est l’autre langue de la mondialisation »

Je voudrais vous faire partager cette interview d'Abdou Diouf publié dans le journal les Idées en mouvement. Renouvelé dans son mandat de secrétaire général de la francophonie à l’occasion du sommet des chefs d’État qui s’est tenu en octobre dernier à Montreux (Suisse), Abdou Diouf, l’ancien président du Sénégal reste, 50 ans après les indépendances, un défenseur acharné de la langue française.

 - Propos recueillis par Jean-Michel Djian -
 

Les Idées en mouvement : Vous venez, en marge du cinquantenaire des indépendances, de fêter également le quarantième anniversaire de la naissance de l’Organisation internationale de la francophonie. Quel bilan tirez-vous de votre action, comme celle de vos prédécesseurs ?

Pas d'éducation, pas d'avenir!

Le 26 novembre est organisé un concert par la ligue de l'enseignement et le CIDEM afin de récolter des fonds pour des projets d'accès à l'éducation dans le monde. Serges Kassy jouera au Divan du Monde à 20heures. Je vous invite à vous y rendre, et plus largement à regarder les projets mis en place par ces associations qui font un travail formidable. Je soutiens totalement leur campagne annuelle "pas d'éducation, pas d'avenir!".

Concert de soutien de Serges Kassy à Paris le 26 novembre

Le musicien ivoirien Serges Kassy offre un concert de reggae à l'occasion de la clôture de la campagne 2010.

Les organisateurs de cet évènment sont le CIDEM et la Ligue de l'enseignement. Les fonds récoltés serviront à soutenir les projets de la campagne en faveur de l'accès à l'éducation de toutes et de tous dans le monde.

Ligue de l'enseignement : un manifeste pour faire société!

Je vous invite à partager le manifeste de la Ligue de l'enseignement dont je suis administratrice et qui a été adopté lors de son dernier congres en juin dernier.

Un manifeste pour faire société !

Le 27 juin, lors de son Congrès, la Ligue de l’enseignement a adopté un manifeste : "Faire société". Pourquoi faire société ? Parce que la société française est travaillée par de nombreuses fractures. Parce que, depuis plusieurs années déjà, un sentiment de défiance l’anime. C’est afin de relever le défi, et d’appeler l’ensemble des composantes de notre société à le faire avec elle, que la Ligue de l’enseignement a décidé de rendre public un tel manifeste.

Intervention au CIDEM : 20 ans après la chute du mur de Berlin

L’association Civisme et Démocratie (CIDEM) a organisé un séminaire sur la chute de Berlin, sur le totalitarisme et sur les valeurs démocratiques européennes, du 19 au 20 décembre 2009. C’est avec honneur que j’ai participé à cet échange et que je suis intervenu devant l’assistance à travers un discours. J’ai rappelé les enjeux de la démocratie et évoqué les idées parfois préconçues et souvent fausses autour du « communisme » et du mur de Berlin.

Merci tout d'abord de l'honneur que vous me faites de me permettre d'intervenir aujourd'hui devant vous.
Je voudrais dans un premier temps vous dire à ma façon un certain nombre de choses sur l'évolution politique en France aujourd'hui en vous expliquant tout d'abord en quelques mots mon parcours avant de vous parler surtout des enjeux de la démocratie et plus largement des droits de l'Homme au sein de la construction européenne en y ajoutant une note critique sur ce que je considère comme des insuffisances après 6 mois de mandat de députée européenne.
 

"Ancrer la démocratie dans les territoires!"

Les associations FONDA et ADELS souhaitent réinventer la démocratie et l’adapter aux nouveaux défis d’aujourd’hui. A travers leur manifeste « Ancrez la démocratie dans les territoires », elles demandent un soutien pour les associations et les habitants, l'uniformisation des relations entre les élus et la société civile, le développement de la démocratie participative, etc. Toutes ces revendications m’ont convaincue de signer leur appel. Je vous invite à en faire autant et vous fait part d’une partie de leur manifeste.

Nous, Fonda, Adels et signataires de ce manifeste, attirons l’attention des élus et des citoyens sur la nécessité de renforcer le pacte démocratique sur tous nos territoires. Alors que des réformes institutionnelles se dessinent, alors que les municipalités dressent un premier bilan de leur action depuis 2007 et que s’élaborent les projets pour la prochaine mandature des conseils régionaux, la coopération entre société civile et collectivités territoriales doit être renouvelée.

Dangers et incertitudes dans le domaine de l'éducation

La CNAJEP (Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire) a publié le 14 décembre dernier un communiqué intitulé « Jeunesse et éducation populaire : un secteur en danger ». Il m’a paru important de partager avec vous cet article qui rappelle les enjeux et les risques auxquels font face les associations.

Le secteur Jeunesse et Education Populaire en chiffres, c’est :
Plus de 430 000 associations d’éducation populaire en France, plus de 6 millions de bénévoles
Un budget cumulé de l’ordre de 18 milliards d’euros, soit 1,4 % du PIB, près de 680 000 emplois (environ 330 000 ETP).
 

La subvention de fonctionnement du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis pour le Salon du livre et de la presse jeunesse est entièrement maintenue !

Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, une bonne nouvelle : Claude Bartolone, président du Conseil général de Seine-Saint-Denis, a annoncé vendredi 9 avril le maintien intégral de la subvention versée au Salon. C'est une victoire de la mobilisation citoyenne. En effet, en quelques jours, la pétition en faveur du Salon avait recueilli plus de 13 000 signatures.

 

La subvention de fonctionnement du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis pour le Salon du livre et de la presse jeunesse est entièrement maintenue !

Citoyens Résistants d'hier et d'aujourd'hui: L'instrumentalisation de l'histoire continue !

Je vous fais parvenir le communiqué de presse de l'association de Haute-Savoie qui depuis trois ans proteste contre la récupération et le brouillage de l'histoire opéré par N Sarkozy en utilisant des lieux de mémoire comme entre autres, le Plateau des Glières.
Je serai présente à ce rassemblement à Glières le dimanche 16 mai prochain.

Communiqué de presse 
Association "Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui"

7 avril 2010
 

Pétition en ligne pour le Salon du livre et de la presse jeunesse

Je vous invite à signer et faire signer cette pétition pour soutenir le projet culturel du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis qui devrait subir une réduction considerable de ses subventions par le Conseil général du département. Cette pétition est surtout d'actualité au moment où au Parlement européen nous débattons l'accès aux biens culturels partout et pour tous et défendons le financement public des actions culturelles.

 

Pétition en ligne pour le Salon du livre et de la presse jeunesse

Le programme culturel du Salon du livre et de la presse jeunesse, et les centaines d’actions littéraires menées par son équipe en Seine-Saint-Denis le reste de l’année sont menacés.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche