Front de Gauche

Comment unir la gauche d’alternative pour les élections de 2017 ?

Rassemblement, projet et candidature: Il est encore temps de rouvrir l’espoir 

Pourquoi il faut "rallumer l’étincelle du Front de gauche"

Dans cette tribune j'explique pourquoi j'avais signé l'appel " Rallument l'étincelle du Front de Gauche" et dépasser les divisions pour continuer à faire entendre une voix qui est celle de l’espoir.
Si vous êtes convaincu(e)s, faites comme moi!

J’ai signé le texte "Rallumons l’étincelle du Front de gauche" sans même me demander qui étaient les autres signataires. Et peu importe. J’ai signé parce que je refuse que l’on jette le bébé avec l’eau du bain et que quelques-uns décident seuls d’enterrer le Front de gauche tout en continuant à utiliser son logo à chaque élection.

Forum européen des Alternatives

N'oubliez pas de vous joindre à nous ce samedi et dimanche ; j'anime en particulier l'atelier "mobilités et migrations", samedi à 14h30 sous le grand chapiteau.

Voici le programme du week-end :

Patrick Le Hyaric : succession de Barroso, la crainte "d'un bluff intégral"

20/03/2014 - Je vous invite à lire cet entretien avec Patrick Le Hyaric, dans Europolitique qui fait le point sur le mode de désignation du futur président de la Commission européenne.

Quel regard portez-vous sur l’élection du futur président de la Commission ?

Si cela peut permettre un débat pour mettre en œuvre des options européennes différentes sur les orientations de l’Union européenne, cela peut avoir un intérêt. Mais il ne faut pas se faire d’illusions on dit déjà qu’il y aura une réunion du Conseil le lendemain des élections et que malheureusement à cette occasion seront répartis les postes à responsabilité, à porte fermées, entre le PPE et les socio-démocrates.

Gauche européenne: le saut qualitatif

Je vous invite à lire cet article de Jean-Laurent Redondon publié sur le site www.goosch.lu sur le congrès du PGE.

Du 13 au 15 décembre 2013 s’est tenu à Madrid le 4e Congrès du Parti de la gauche européenne (PGE). Quelque trois cents délégués des 33 partis membres et observateurs, ainsi que de nombreux invités de partis, organisations et mouvements progressistes, y ont assisté. Les orientations du PGE pour les élections européennes de mai 2014 ont fait l’objet de discussions et de décisions. La volonté de rupture avec les politiques austéritaires, indépendamment des formes concrètes qu’elles peuvent prendre dans les différents pays, a été réaffirmée avec force.

Appel pour la défense des libertés associatives et de l'éducation populaire à la marche du 5 mai

Je suis signataire de cet appel à la mobilisation du 5 mai, je vous invite à le signer et le diffuser autour de vous.

Face à la réduction drastique des moyens dévolus aux associations citoyennes et d'éducation populaire aggravée par les politiques d’austérité, il est temps de se mobiliser ! Plus que jamais, la dynamique d'implication citoyenne portée par le mouvement associatif est vitale pour que revivent les valeurs républicaines de liberté, d'égalité et de fraternité.

Nous revendiquons que se mette en œuvre un nouveau contrat de confiance entre les collectivités publiques et le monde associatif, reconnaissant ainsi la mission d'intérêt général de ce dernier.

Cela passe par le retour aux subventions de fonctionnement, le maintien des conventions pluriannuelles d’objectifs et des financements publics en 2014 et les années suivantes. Et non par le développement des appels d'offres, qui soumettent les associations à la logique de la concurrence, non seulement entre associations mais également avec le secteur privé.

Pétition : Contre l'ouverture à la concurrence des ouvrages hydroélectriques

En 2014 des concessions concernant la production d'electricité hydraulique arrivent à terme. Celà ne doit pas être une occasion d'ouvrir au privé la production d’électricité d’origine hydraulique, qui a une place déterminante dans la mutation énergétique. Je vous invite à signer cette pétition initiée par le Front de Gauche pour demander à ce que la maitrise publique de ce secteur soit durablement préservée. Pour signer la pétition cliquez ici.

Sensibilisés par leur formation, leur métier, ou comme simples citoyens à la production d'électricité hydraulique, les signataires expriment leur vive inquiétude face au projet d’ouverture à la concurrence en 2014 des concessions arrivant à expiration.

La production d’électricité d’origine hydraulique a une place déterminante à occuper dans le cadre de la mutation énergétique que tout le monde s’accorde à reconnaître comme indispensable, au delà de la diversité des projets.

Congrès ANCER Octobre 2012 Débat sur l’Europe : bilan, mobilisations et ripostes

Je vous fais partager mon intervention ce week-end lors du congrès de l'ANECR 2012. Je suis ravie que le Congrès ait accepté de faire des questions européennes un de ces chantiers d'actions prioritaires.

Nos amis grecs et espagnols, Petros et Maité, viennent de nous éclairer sur les dégâts des politiques austéritaires dans leur pays mais aussi sur les mobilisations en cours.
 
Nous savons qu’il en est de même au Portugal et dans une certaine mesure aussi en Italie et en Irlande.
 
Nous savons que nombre de pays d’Europe de l’Est sont dans une situation économique et sociale dramatique car, la purge, eux, ils l’ont connu, via les soi-disant critères de convergence, avant leur entrée dans l’Union européenne.
 

Pacte budgétaire européen : L’ANECR appelle les élus et les citoyens à agir pour un succès massif de la manifestation du 30 septembre

Les collectivités territoriales n’ont vraiment rien à attendre de bon de l’adoption du Pacte budgétaire européen (TSCG) par le Parlement. Sa « règle d’or » imposée, l’austérité obligatoire ne manquera pas d’avoir dans les années qui viennent des conséquences directes sur leurs dotations, leur capacité d’agir au service des populations, dans des domaines essentiels de la vie quotidienne. Les collectivités territoriales sont à l’origine de plus de 70% des investissements publics du pays et de multiples politiques solidaires et sociales. Elles ont également un rôle décisif en faveur du développement économique, social et environnemental.  L’adoption du traité porterait un coup très dur à ces actions positives, facteur déterminant pour une croissance retrouvée. Il n’est pas possible en effet de concilier une politique enfermant les collectivités territoriales et les dépenses publiques dans le carcan de l’austérité avec une politique de croissance utile. Il n’y aura pas d’issue à la crise sans s’appuyer sur l’atout que représentent les communes, départements, régions au service du développement des capacités de chacune et de chacun et de la démocratie.

L’ANECR demande une nouvelle fois et solennellement de soumettre ce Pacte budgétaire élaboré par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel à une consultation populaire par référendum. Elle s’associe et prend part au très large rassemblement qui s’est constitué avec l’Audit Citoyen et appelle les élus à prendre toutes les initiatives utiles pour faire de la manifestation du 30 septembre à Paris organisée pour dire non à ce pacte et exiger la tenue un large débat démocratique, un succès énorme de participation populaire.

 

 

La commission européenne bloque une alternative concrète à l'austérité

La Commission européenne a refusé de valider l'initiative citoyenne pour une banque publique européenne, portée par le PGE notamment. Le PGE réfléchit à une riposte et à d'autres moyens de promouvoir cette proposition et nous donne d'ores et déjà rendez vous sur son stand à la fête de l'Humanité. Ci-après la réaction de pierre Laurent, président du PGE (Parti de la Gauche européenne).

La commission européenne vient de refuser la proposition d'initiative citoyenne européenne visant la création d'une banque publique européenne dont je suis l'un des promoteurs, avec 6 autres personnalités européennes*. Face aux politiques d'austérité et de toutes les mesures « de gestion de la crise », nous voulions porter l'idée d'une banque qui, contrairement aux banques privées qui spéculent au lieu d'investir dans l'économie réelle, ait pour mission de financer les services publics et des innovations industrielles écologiques et respectueuses des droits des salariés. Nous voulions au moyen d'une grande campagne dans laquelle nous récolterions 1 million de signatures de citoyens européens, favoriser l'intervention citoyenne dans le chemin vers une sortie de crise.

Le motif de ce refus est consternant: « la commission considère qu'il n'y a pas de base juridique dans les traités qui permettrait de présenter une proposition d'un acte juridique établissant un tel organisme ». Il y a au moins deux leçons à tirer de ce blocage de la commission. La première est que les dogmes sacrés qui guident les choix de l'UE et qui conduisent chaque jour une peu plus tous les peuples européens vers l'abîme, empêchent toute proposition innovante au service des peuples.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche