Avenir des finances de l'UE : une résolution ambiguë qui ne pose pas les bonnes questions

Avenir des finances de l'UE : une résolution ambiguë qui ne pose pas les bonnes questions

Explication de vote sur la résolution adoptée par le Parlement européen le 24 octobre 2017 prenant appui sur le document de réflexion sur l’avenir des finances de l’UE

Cette résolution prend position sur le « document de réflexion » de la Commission du 28 juin 2017 sur l’avenir des finances de l’UE inspiré des 5 scénarios sur l’avenir de l’Europe.

L’ajustement du budget est rendu plus nécessaire par le départ du Royaume-Uni qui malgré ses « op out », un des principaux contributeurs au budget de l’Union compte tenu de sa population.

La résolution condamne clairement toute baisse de budgets de la PAC - alors que 4 des 5 scénarios prévoient sa diminution - et de la politique de cohésion, mais ne remet absolument pas en cause les politiques autoritaires et soutient la priorité affichée dans tous les scénarios à la politique de défense et de sécurité. Ce texte est l’aboutissement d’un consensus mou qui et ne pose pas les bonnes questions.

J’ai soutenu les amendements proposant la mise en place de taxes sur les transactions financières ou les émissions de CO2 mais je ne peux cautionner des orientations générales qui ne changeront rien aux problèmes structurels du budget de l’Union. Je me suis abstenue sur ce texte ambigu.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche