Vote: contre la résolution sur la réalisation du marché unique.

J'ai voté contre cette résolution sur la réalisation du marché unique numérique déposée par les groupes politiques PPE et S&D.

La résolution souligne l'importance croissante de ce secteur dans tous les domaines de nos vies, son potentiel économique et de créations d'emploi, la nécessité de respecter la vie privée et la neutralité du net.

Je me réjouis que la résolution demande à "la Commission d'envisager de présenter des propositions visant à séparer les moteurs de recherche des autres services commerciaux", ce qui vise google même s'il n'est pas cité, afin de lutter contre la transformation potentielle des moteurs de recherche en filtres et la commercialisation des informations obtenues.

La résolution ne dit rien des moyens de lutter contre la fracture numérique. Rien sur l'accès égal et universel grâce à des prix abordables et sur l'ensemble des territoires notamment ruraux et montagneux. Dès lors qu'il est question de marché unique, on sait ce que cela veut dire: la loi de la concurrence avec plus de flexibilité, plus de libéralisation, plus de partenariats publics-privés, etc. En ce domaine comme dans d'autres, l'intérêt général devrait toujours guider les politiques publiques. Or là, au-delà des mots, il n'est question que de loi du "marché".

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche